L’Usap renversante à 14…

  • L’Usap renversante à 14…
    L’Usap renversante à 14… Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Mené 10-3 à la pause et en infériorité plus de cinquante minutes, Perpignan a su trouver les ressources pour s’imposer à Angoulême.

En se déplaçant sur la pelouse de la lanterne rouge Soyaux-Angoulême, Perpignan, deuxième de Pro D2 au coup d’envoi, partait avec la faveur des pronostics. Mais, bien qu’en délicatesse depuis le début de saison, Soyaux-Angoulême n’est que très rarement dépassé dans ses matchs. D’ailleurs, ce sont les Charentais qui prennent le match par le bon bout autour d’une défense conquérante et de bons mouvements offensifs. Mais, si les intentions sont bonnes, ce sont les imperfections dans la zone de vérité qui empêchent les Charentais de franchir la ligne d’en-but. Perpignan tente, lui, de se montrer plus juste sur ses offensives, mais manque de folie à proximité de la zone cible adverse. Jaminet ouvre le compteur de points dans cette rencontre grâce à une pénalité (0-3, 7e). Puis, c’est à la sortie d’une mêlée ouverte que le match connaît son premier tournant. Le talonneur Géli ne contrôle pas ses nerfs et écope d’un carton rouge direct. Perpignan est condamné à terminer à 14, Ugalde d’une pénalité égalise dans la même minute (3-3, 26e). Déjà en jambe à 15 contre 15, le SA XV termine fort le premier acte en supériorité numérique et se voit récompensé de ses efforts grâce à un essai d’Etcheverry que transforme Ugalde. À la pause la lanterne rouge s’offre le scalp du second de poule (10-3).
Alors que les voyants semblent au vert pour les Angoumoisins, la tendance se confirme dès la reprise.

Taumoepeau s’offre un doublé

Offensivement, le SA XV se crée plusieurs situations notamment par ses ailiers Etcheverry et Lestremau mais ne trouve pas la faille pour breaker. L’Usap laisse passer l’orage et se rapproche grâce à une pénalité de Jaminet (10-6, 49e). En difficulté puisqu’en infériorité numérique, l’Usap reprend le jeu à son compte et monte en puissance. Attendue pour jouer l’accession en Top 14, il paraît que c’est dans la difficulté que l’on reconnaît les grandes équipes, Perpignan prend alors le taureau par les cornes et file deux fois à l’essai en moins de cinq minutes pour reprendre l’avantage dans cette partie grâce à des réalisations de Acébès et Taumoepeau (10-20, 57e). Au pied, Jaminet creuse l’écart (10-26, 79e). Mais, le SA XV n’a pas dit son dernier mot. C’est Even, appelé dans le groupe des 23 au dernier moment après la blessure aux ischios de Raïvono à l’échauffement qui inscrit le deuxième essai charentais, Noble transforme (17-26). Soyaux-Angoulême reprend espoir, mais Taumoepeau en allant inscrire son deuxième essai de la soirée parachève le succès de Perpignan. L’Usap s’impose et reprend les commandes de Pro D2.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian BERCHENY
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?