Toulouse encore trop jeune, trop juste

  • Toulouse encore trop jeune, trop juste
    Toulouse encore trop jeune, trop juste Icon Sport - Icon Sport
Publié le

En difficulté pour enchaîner en deuxième période, les Haut-Garonnais s’inclinent logiquement. Mais des jeunes se sont mis en valeur, dont l’ailier Dimitri Delibes, remplaçant de Yohann Huget au pied levé et auteur d’un doublé.

Toulouse a failli s’offrir un dernier baroud pour la victoire finale. À cinquante secondes de la fin, Cheslin Kolbe aplatissait en coin. Mais l’essai était invalidé après arbitrage vidéo. Et les Toulousains repartaient de Lyon, sans un dernier ballon pour tenter d’arracher la victoire, ni un point de bonus défensif mérité. Dur pour une équipe qui a marqué autant d’essais que son adversaire et lui a parfois donné le tournis, surtout en première mi-temps, quand elle a réussi à jouer debout et à conserver, sans permettre aux Lyonnais de ralentir les ballons dans le jeu au sol. « Nous avons été efficaces dans ce secteur en première période, ce qui nous a permis de jouer comme on l’avait prévu, rappelait Clément Poitrenaud. Cela a été plus compliqué ensuite. En deuxième période, ils nous ont vite mis par terre et contesté les ballons dans les rucks. » En difficulté pour jouer debout et sans vitesse, les Toulousains ont aussi eu plus de difficultés pour sortir de leur camp. Et ils n’ont pas pu prendre leur revanche sur le match aller. « Nous avons vu pas mal de jeunes, qui se sont très bien démerdés, c’est bien pour le futur », relativisait le capitaine, Maxime Médard.

Bousculés en mêlée

Sur le premier essai, le talonneur, Guillaume Cramont (20 ans), faisait la percée décisive, avant de voir en bout de ligne, l’ailier, Dimitri Delibes (21 ans), marquer son premier essai, pour sa première titularisation en Top 14. Il remplaçait au pied levé, et sans complexe, Yoann Huget, contraint de déclarer forfait le jour du match et de rester à Toulouse. Et il doublait la mise après la demi-heure de jeu, après avoir crocheté en bout de ligne Noa Nakaitaci et Toby Arnold, avant de résister aux retours de Clément Laporte et Colby Fainga’a pour réussir un doublé en vingt minutes. On a vu pire début…
Le trois-quarts argentin, Juan Cruz Mallia, a disputé son premier match sous le maillot toulousain, associé au centre à Pita Akhi. « Il s’est très bien intégré, rappelait l’arrière toulousain. Il s’envoie aux entraînements. On connaît la grinta des Argentins. Notre jeu va lui permettre de s’exprimer. »
Il reste à mettre de l’ordre dans le jeu pour arriver à le mettre dans de meilleures conditions. Bousculés en mêlée et dans le jeu au sol, les Toulousains vont devoir rendre une meilleure copie dans le choc au sommet qui les attend le week-end prochain à La Rochelle.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?