L’histoire du week-end : la belle réponse de « Johnny » Wisniewski

  • Le Lyonnais Jonathan Wisnieski a inscrit deux drop-goals face aux Toulousains.
    Le Lyonnais Jonathan Wisnieski a inscrit deux drop-goals face aux Toulousains. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Intercepté après avoir manqué le drop de la victoire au Racing la semaine dernière, l'ouvreur de Lyon Jonathan Wisnieski a répondu aux détracteurs de la meilleure des manières, avec 16 points dont 2 drops qui se sont avérés cruciaux pour infliger à Toulouse sa quatrième défaite de la saison.

S ’il ne s’agit pas à proprement parler d‘une résurrection, on ne s’en situe pas vraiment loin… Particulièrement malheureux la semaine dernière à l’Arena lors de son rendez-vous face au Racing (dans lequel il avait placé une forte charge émotionnelle une semaine après avoir annoncé sa retraite en fin de saison), l’ouvreur du Lou Jonathan Wisniewski a apporté face à Toulouse une réponse de champion. Avec 16 points inscrits dont deux magnifiques drops, Jonathan Wisniewski a en effet pesé de tout son poids dans la victoire des siens, indispensable pour continuer à rêver de qualification après une mauvaise passe de 6 défaites lors des 8 dernières rencontres.

« Ce qui était rageant lors de nos deux derniers matchs, c’est qu’on y avait mis un énorme investissement pour ne pas ramener de point, nous confiait dimanche l’ouvreur rhôdanien. Je m’en sentais responsable car je n’avais pas réussi à mettre la dernière pénalité qui aurait pu nous offrir un bonus défensif à Clermont, sans parler de la fin de match au Racing… Je l’avais en travers de la gorge car l’équipe ne se payait pas. Et quand on est buteur, on ressent forcément une grosse part de responsabilité. » Intercepté plus tard par François Trinh-Duc sur ce qui pouvait être l’action de la gagne, Wisniewski avait en effet au préalable raté le drop de la victoire, et cogitait forcément cet échec depuis une semaine.

« Ce n’est pas une excuse, mais je pensais sur l’action qu’il s’agissait d’un avantage sur pénalité, car il me semblait avoir vu Iribaren monter hors-jeu, se rappelle Wisniewski. En revanche, ce n’est pas ce drop manqué qui m’a fait cogiter au point de me faire intercepter, ou de rater la dernière pénalité pour le bonus défensif. Cela n’a fait qu’amplifier la frustration de ne pas récompenser l’intensité dans le combat qu’avaient pu mettre les gars une fois de plus. Autant dire que cette semaine, j’ai tapé pas mal de drops à l’entraînement… »

 

« J'ai tapé quelques drops à l'entraînement cette semaine »

Le résultat ? Il consista en deux drops fantastiques qui ont évidemment pesé de tout leur poids au moment du décompte final, dont le premier sur l’action du coup d’envoi. « Cela m’a fait du bien, il s’agissait quelque part de conjurer le sort par rapport à la semaine dernière. Quand on voit son premier drop rentrer des quarante mètres, forcément, ça met dans le match et ça donne une grosse confiance. À soi-même et à toute l’équipe. »

Une vague sur laquelle le Lou a su surfer pour infliger au (toujours) champion en titre sa quatrième défaite de la saison, après une série d’invincibilité de 9 matchs. De quoi définitivement relancer les Rhodaniens dans la course au top 6, malgré les 6 points qui les séparent encore de l’UBB, potentiel sixième ? Wisniewski en demeure convaincu.

« Dans ce championnat avec la victoire à quatre points, tout va tellement vite… On se retrouve dans une position de chasseur qui nous va plutôt bien, à nous de mettre la pression sur ceux qui nous précèdent. Notre calendrier n’est pas si mauvais, dans le sens où nous allons recevoir des concurrents directs pour des matchs à huit points. Il suffit que ceux-ci commettent un seul impair pour que nous soyons complètement relancés. À nous de continuer à donner le maximum tous les weekends. » Tout sauf impossible, avec un Wisniewski qui semble avoir définitivement refait le plein de confiance

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?