Les All Blacks pour défier les Bleus en ouverture de la Coupe du monde 2023 ?

  • France / Nouvelle Zelande
    France / Nouvelle Zelande Philippe Perusseau / Icon Sport - Philippe Perusseau / Icon Sport
Publié le , mis à jour

C’est ce vendredi (12 heures) que l’organisation de France 2023 dévoilera le calendrier de la compétition. Côté français, une grande question : à quel moment les Bleus croiseront-ils la route des All Blacks ?

Lundi 14 décembre, Palais Brongniart, sur les coups de 13 h 30. Plusieurs personnalités se sont déjà succédé sur l’estrade, pour progresser dans le tirage au sort des groupes de la prochaine Coupe du monde 2023, qui aura lieu en France. Le chef multi-étoilé Guy Savoy s’avance et tire la boule que tout le monde attendait : la France, chapeau 2 et placée dans la poule A, affrontera la Nouvelle-Zélande dès les phases de poule !

Entre excitation et respect, les premiers commentaires fusent. "C’est un très bon tirage. On sait que la Nouvelle-Zélande est l’équipe à battre" assure le demi de mêlée toulousain Antoine Dupont, nouvelle coqueluche du rugby français. Son associé de la charnière, Romain Ntamack, poursuit : "Prendre la Nouvelle-Zélande en poules, en France, ce sera un très bon moment pour les amoureux du rugby pour une Coupe du monde à la maison. Il me tarde d’y être."

Quelques minutes après l’annonce, une question écrase toutes les autres : faut-il programmer le choc France-Nouvelle-Zélande en ouverture, au Stade de France, en point d’orgue d’une cérémonie de lancement promise grandiose ? La réponse tombera ce vendredi midi, lorsque le comité d’organisation de France 2023 officialisera le calendrier de la compétition.

France-All Black en ouverture, la dernière tendance…

Un France-Nouvelle-Zélande pour ouvrir les hostilités, l’organisation n’a jamais caché en rêver. "On pourrait imaginer ce match exceptionnel, qui lancerait la compétition de manière incroyable" commentait rapidement Claude Atcher, directeur de l’événement. Tout en précisant que, sur le sujet, il consulterait le staff du XV de France. C’est une coutume en rugby et un petit privilège du pays hôte. "On va échanger avec le staff de l’équipe de France. Il sera impliqué dans ce choix, pour décider du premier match. Ensuite, c’est nous qui organisons les calendriers et la cadence des matchs."

Le staff, que veut-il ? Galthié a rapidement fait savoir qu’il n’avait rien contre l’idée de débuter par un choc au sommet. "Pourquoi pas ? Ce serait tellement excitant. C’est une équipe merveilleuse. En rugby, tout le monde aime la Nouvelle-Zélande et les All Blacks. Ce serait un challenge immensément excitant que de les affronter dès le premier match, sur notre sol, dans notre stade. Nous aimons les All Blacks."

Si le match inaugural, comme les autres, sera dévoilé et officialisé ce midi, la tendance ces dernières heures était effectivement à une opposition de gala entre les Bleus et les All Blacks. La rencontre se déroulerait bien évidemment au Stade de France. Ensuite, la délégation française quitterait la capitale pour une "tournée" en province, où elle disputerait tous ses autres matchs de poule, à chaque fois dans une ville différente.

Pour le reste, la compétition se déroulera en 48 matchs, répartis dans neuf villes (Paris-Saint-Denis, Marseille, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Lille, Saint-Etienne, Nice).

Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?