Une question de pression anglaise

  • L’entraîneur des avants anglais Matt Proudfoot s’attend à un combat féroce face au pays de Galles, réputé pour son agressivité. Photo Icon Sport L’entraîneur des avants anglais Matt Proudfoot s’attend à un combat féroce face au pays de Galles, réputé pour son agressivité. Photo Icon Sport
    L’entraîneur des avants anglais Matt Proudfoot s’attend à un combat féroce face au pays de Galles, réputé pour son agressivité. Photo Icon Sport PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le

Pas convaincants depuis le début de la compétition, les Anglais se méfient comme la peste de ce déplacement dans la principauté.

Toute la semaine durant, Anglais et Gallois se sont cherchés. Eh, après tout, ne s’agit-il pas d’un derby ? C’est Courtney Lawes qui a lancé les hostilités, avec une bonne dose d’humour. Initialement prévu titulaire sur le côté de la mêlée anglaise, il fut interrogé par les journalistes au sujet de sa possible confrontation contre son partenaire de club, l’ouvreur gallois Dan Biggar. Car même s’il vient tout juste de fêter ses 32 ans, Lawes a toujours l’envie d’un cadet.

Son occupation favorite sur un terrain ? Faire subir mille misères à l’ouvreur adverse. Voilà pourquoi il salivait déjà à l’idée de "s’occuper" de son partenaire : « La dernière fois que l’on a joué l’un contre l’autre, je ne l’ai pas loupé !, se marrait Lawes Il m’a dit qu’il avait senti passer mon plaquage, et je dois reconnaître que j’en étais plutôt heureux ! C’est un joueur de grande classe, donc si je peux le mettre sous pression, je le ferai. Ce n’est pas un demi d’ouverture classique. Il est bien plus costaud et rude que les autres ouvreurs. Il n’est pas spécialement charpenté mais c’est un compétiteur hors pair. Même s’il est sous pression, il ne baisse jamais la tête. Mais cette fois, j’essaierai de la lui faire baisser ! » 

Le polyvalent avant de Northampton était supposé glisser de la cage vers le flanc de la troisième ligne. Un changement si courant dans la carrière de l’intéressé qu’il n’y aurait pas prêté attention : « Je me moque de savoir à quel poste je joue. Ma mission, c’est de coller le plus grand nombre de plaquages offensifs et de charges balle en main à l’adversaire. » Voilà qui pose bien le décor du derby…

« Les Gallois vous étouffent »

Malheureusement pour lui (et peut-être heureusement pour Biggar !), Courtney Lawes ne pourra tenir sa place contre le pays de Galles. Il s’est blessé en fin de semaine et devrait être remplacé par Mark Wilson. Pour autant, cela ne change rien à la donne. Ce choc entre Gallois et Anglais sera avant tout une histoire de pression, de dimension physique et de ligne d’avantage : « Le pays de Galles est une équipe qui ne vous lâche jamais", déclarait cette semaine l’entraîneur des avants anglais Matt Proudfoot, qui fut recruté par Eddie Jones après avoir été sacré champion du monde avec les Boks, ils vous attrapent, vous enserrent, et vous étouffent. »

Avec les Boks, Proudfoot avait connu quatre revers consécutifs contre les Gallois avant de les vaincre en demi-finale du dernier Mondial. Alors s’il est bien un homme qui sait comment faire tomber les hommes de Wayne Pivac, c’est bien lui.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?