France - Écosse le vendredi 26 mars ?

  • France - Écosse le vendredi 26 mars ?
    France - Écosse le vendredi 26 mars ? Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Information Midi Olympique, à la suite d’une réunion entre la LNR et la FFR, c’est la date du vendredi 26 mars qui a été retenue pour jouer le match reporté France - Écosse. Le Comité des 6 Nations en a été informé, l’cosse ne serait pas contre à la condition que ses joueurs évoluant en Angleterre soient libérés.

Le casse-tête se résout petit à petit et par élimination. Depuis ce vendredi soir, il ne reste que deux dates possibles pour l’organisation du France - Écosse qui devait se tenir ce dimanche et qui a été reporté en raison de la vague de cas positifs dans le camp français.

La date du mardi 9 mars était sortie du chapeau, comme révélé sur le site lequipe.fr. Un jour qui aurait au moins eu le mérite de se situer dans la fenêtre internationale, de laisser aux Bleus infectés par le coronavirus le temps de se refaire une santé, et de terminer le Tournoi dans les délais… Seulement, les dirigeants écossais souhaitent qu’il y ait un délai d’au moins quatorze jours entre la date du dernier cas positif et la tenue du match. Or, celui d'Uini Atonio a été détecté ce jeudi 25 février, ce qui exclut le 9 mars, une date qui aurait contraint les joueurs à disputer deux rencontres internationales en moins d’une semaine…

Reste donc, comme indiqué vendredi soir sur notre site, le week-end de la finale de la Coupe d’Europe (22-23 mai) ou celui à la fin du mois de mars. Depuis une réunion qui s’est tenue vendredi soir entre représentants des clubs de Top 14, ceux de la LNR et de la FFR, c’est le vendredi 26 mars qui tient la corde. La fédération a indiqué aux clubs professionnels qu'elle ne va pas convoquer les joueurs le week-end prochain (6 ou 7 mars) comme prévu. Et si que leurs tests sont négatifs le jeudi 4 mars, ils pourront jouer la journée de Top 14. En conséquence, les clubs accepteraient de libérer les joueurs pour le France - Écosse du 26 mars à la condition qu’ils reviennent dès le samedi.

Si le rugby français français est parvenu à un consensus autour du 26 mars, il reste maintenant à convaincre le Comité des 6 Nations -  qui ne s’y opposerait pas - mais aussi l’Ecosse. Son sélectionneur, Gregor Townsend a été clair : « Notre position reste que nous voulons avoir tous nos joueurs éligibles à notre disposition pour la rencontre, afin que nous puissions jouer au même niveau que nous aurions eu ce week-end. »

Pour cela, il doit obtenir de la Premiership, le championnat national anglais, la libération de six de ses joueurs qui évoluent dans ce championnat. L’optimisme était de mise ce samedi. Sur le plan sportif, la crise émanant de ce France - Écosse semble être proche de la sortie.

 

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?