La (demi) piste aux étoiles

  • La (demi) piste  aux étoiles
    La (demi) piste aux étoiles
Publié le

Si les quatre « Bleus » ayant contracté la Covid ne seront pas être sollicités, les Stadistes pourront compter sur les retours de Ntamack, Cros, Aldegheri, Tolofua et Ramos.

Certains joyaux toulousains pourraient se servir de la réception de Brive samedi, comme tremplin pour revenir sur le devant de la scène. Le plus marquant d’entre eux : Romain Ntamack. Absent depuis une double fracture de la mâchoire contractée face à Bordeaux-Bègles fin décembre, l’ouvreur international portera le numéro 10 contre le CABCL. C’était le timing qu’il évoquait dans l’entretien qu’il nous avait accordé il y a un mois, au cours duquel il ne cachait pas espérer disputer la fin du Tournoi des 6 Nations : « C’est ce que j’ai en tête. […] Je ne l’écarte pas. La décision me dépasse mais je le garde dans un coin de l’esprit. » Et d’ajouter : « Je me dis que j’ai plus de chances de passer d’abord par la case Stade toulousain. Mon objectif est donc déjà de bien me remettre, sans me précipiter, et de retrouver les terrains. » Ce sera ainsi le cas samedi dans une rencontre où il se verra confier la conduite du jeu rouge et noir. Pas anodin, sachant que Zack Holmes a soufflé le chaud et le froid récemment à l’ouverture, que Thomas Ramos a aussi été blessé et que Cheslin Kolbe a dépanné le week-end passé à La Rochelle. Un rendez-vous gagnant-gagnant : le club entend profiter des talents de son maître à jouer, malgré un logique manque de rythme, quand lui veut se relancer et prouver qu’il peut rapidement réintégrer Marcoussis. Le schéma est sensiblement identique pour François Cros, sérieusement touché au pied contre l’Irlande le 31 octobre et dont le retour à Agen le 23 janvier fut de courte durée. Même s’il était parti avec les Bleus en stage à Nice dans la foulée, le flanker en est revenu avec des douleurs, toujours au même pied.

La liste des Bleus en vue

Cette fois, Cros est de nouveau opérationnel. Un apport évidemment colossal dans la rotation de la troisième ligne, tant son profil hypercomplet est un trésor. Surtout, son « come-back » furtif à Armandie, même si l’opposition était trop faible ce jour-là, avait prouvé combien ce joueur est capable de hausser son niveau de jeu en très peu de temps. Assez pour repartir aussi en équipe nationale ? Les différentes parties, sûrement refroidies par le précédent épisode le concernant et face à la multiplication des solutions qui existent à son poste, se montrent plus prudentes. Reste que, si Cros se montre royal samedi, il n’a que peu d’équivalents en France… D’autres internationaux français sont attendus à Ernest-Wallon devant Brive. À commencer par les trois cas considérés comme « contacts » avec le XV de France, à savoir Dorian Aldegheri, Selevasio Tolofua et Thomas Ramos, lesquels devaient reprendre l’entraînement collectif ce jeudi à la condition bien sûr que leurs tests s’avèrent négatifs jusqu’au bout. En effet, pour respecter le protocole (composé des diverses batteries d’examens sanguins et cardiaques) et ne pas prendre de risque, aucun des quatre « Bleus » récemment positifs à la Covid-19 (Antoine Dupont, Julien Marchand, Cyril Baille et Peato Mauvaka) ne devrait être sollicité. Aldegheri, Tolofua et Ramos n’étant pas certains d’être dans la liste des 31 qui sera annoncée par le XV de France pour l’Angleterre, nul doute qu’ils voudront répondre présent s’ils sont alignés.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérémy FADAT
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?