La Section va devoir se sublimer

  • La Section va devoir se sublimer
    La Section va devoir se sublimer Icon Sport - Icon Sport
Publié le

La Section n’a plus qu’un point d’avance sur l’aviron qui compte toujours un match en retard et un calendrier à priori plus favorable.

Un seul point sépare maintenant la Section paloise de l’Aviron bayonnais ! Autant dire que le chasseur basque a maintenant sa proie béarnaise en ligne de mire. Un point d’avance qui paraît peu solide, presque illusoire, tant les éléments paraissent favorables à Bayonne qui compte un match en retard. Jusqu’à la fin de saison, l’Aviron doit encore recevoir six fois à Jean-Dauger, alors que la Section ne compte plus que trois réceptions. Voilà le défi qui attend les Palois, eux qui ont assisté à la victoire de Bayonne à Toulon le week-end dernier après avoir passé une semaine loin des terrains d’entraînement pour éviter une nouvelle épidémie de coronavirus au sein de l’effectif.

Huit finales à jouer

« Cette victoire de l’Aviron nous met la pression, a reconnu lundi le directeur général Pierre Lahore sur France Bleu. Mais cela ne nous surprend pas et elle ne nous fait pas douter. On doit avoir une autre ambition que de compter sur les défaillances des autres. On aborde les huit derniers matchs avec confiance, en notre staff et notre groupe même s’il montre un visage ambivalent. Ce sera un long combat mais nous avons les armes pour le relever […] Tout le monde a conscience de la difficulté de la situation. Cette pression doit sublimer ce groupe. »

Un groupe palois qui va devoir conserver sa place en Top 14 en réalisant des résultats loin du Hameau. Rien d’impossible puisque les Béarnais ont gagné autant de matchs à domicile qu’à l’extérieur. « De plus en plus d’équipes peinent à s’imposer à domicile et c’est notre cas, poursuit Pierre Lahore, On doit avancer avec humilité mais une humilité qui ne doit pas nous empêcher d’être ambitieux. Il faut aller partout avec le sentiment de jouer une finale, de tout donner pour arracher des victoires et sécuriser au plus vite notre situation. »

Cela commence par ce déplacement à Bordeaux, une équipe à la lutte pour la qualification qui reste néanmoins sur un revers à Brive. « L’UBB tourne bien, prévient l’entraîneur Thomas Domingo. Elle propose de belles choses et elle a besoin aussi de points. On va essayer de préparer ce match au mieux pour espérer récupérer un point. Ce serait bien. En récupérer davantage serait vraiment très très bien mais l’UBB est une très belle équipe. » Mais la Section aura besoin de quelques exploits pour éviter le barrage de la peur.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Nicolas AUGOT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?