Le Racing avec Russell, Chat... et deux Bleus

  • La Racing avec Russell, Chat... et deux Bleus
    La Racing avec Russell, Chat... et deux Bleus Icon Sport - Icon Sport
Publié le

En vue de frapper fort dans le Var, le staff pourrait mobiliser sa plus grosse équipe du moment...

C’est au gré d’un match en tout point sublime que Toulon, mi-janvier, était venu s’imposer à l’Arena (29-23), laissant les Racingmen un rien déconfits. Dominés en conquête directe, surclassés en mêlée fermée et, plus généralement, pris sur les impacts, les coéquipiers de Henry Chavancy étaient ce soir-là tombés sur plus forts qu’eux et, de toute évidence, cette contre-performance à domicile avait quelque peu fait tousser dans les Hauts-de-Seine. Sanglante revanche à Mayol, alors ? À ces mots, Laurent Travers, le patron sportif du club francilien, nuance aussitôt : « Nous ne sommes pas animés par un sentiment de revanche. Ce que je sais simplement, c’est qu’il y a eu dix-huit matchs de championnat et que nous en avons gagné treize, tout comme La Rochelle et Toulouse. Mais pour préparer au mieux notre huitième de finale de Coupe d’Europe (début avril, N.D.L.R.), nous voulons faire un match complet face à une belle équipe toulonnaise qui excelle dans le combat d’avants. Nous avons besoin de ce genre de gros tests. »

Actuellement sur le podium du Top 14 et sur le point de recevoir son huitième de finale européen à Nanterre, le Racing a jusque-là bien traversé la période de doublons. Pour autant, le contenu des rencontres laisse parfois à désirer, comme ce fut notamment le cas face à Castres il y a quinze jours. « Après vingt-trois matchs consécutifs, poursuit Laurent Travers, les mecs étaient usés et, en ce sens, la dernière semaine de vacances a permis de régénérer les corps et les esprits. À la reprise de l’entraînement lundi dernier, j’ai senti les mecs concernés, motivés et ça m’a fait plaisir. Je vous rappelle que depuis le 2 juin (date de la reprise des entraînements), ils étaient tous sur le pont. »

Camille Chat est aussi rétabli

Dans l’espoir de frapper fort à Mayol et faire partiellement oublier la déconvenue du match aller, le staff du Racing devrait mobiliser la grosse Bertha, soit la meilleure équipe du moment. Selon toute vraisemblance, le demi d’ouverture écossais Finn Russell, qui n’a pas joué depuis la dernière défaite écossaise face aux Gallois, devrait occuper le poste de numéro 10 en lieu et place d’Antoine Gibert, pourtant très précieux chaque fois que les coachs ont fait appel à lui. De toute évidence, le génial Russell a besoin de retrouver du rythme avant d’affronter l’Irlande à Murrayfield dans dix jours et, de ce fait, le sélectionneur Gregor Townsend a donc accepté de libérer sa star afin que celui-ci, à l’arrêt depuis deux semaines, se dégourdisse un peu les jambes avant de croiser le chemin de son prédécesseur en Ile-de-France, Johnny Sexton.

Aux côtés de Finn Russell, on pourrait retrouver Virimi Vakatawa (lire en page 4), Juan Imhoff et Camille Chat, tous remis de blessure. Quant aux autres tricolores de l’équipe (Bernard Le Roux, Hassane Kolingar, Teddy Thomas…), considérés comme cas contact à leur retour du cluster de Marcoussis, ils ont été testés mercredi soir et postulent au déplacement dans le Var. Ainsi, Hassane Kolingar et Bernard Le Roux ont de fortes chances de se retrouver sur le banc de touche, au stade Mayol.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Marc DUZAN
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?