Les Bleus au grand complet pour défier l'Angleterre

  • Les Bleus au grand complet pour défier l’Angleterre
    Les Bleus au grand complet pour défier l’Angleterre Icon Sport
Publié le

Après trois semaines de coupure forcée, Covid oblige, les Bleus se retrouvent à Marcoussis pour préparer le match en Angleterre. Bonne nouvelle : tous les cadres de l’équipe seront là.

En poussant le bouchon jusqu’à se faire tatillon, il manquera bien un joueur à Fabien Galthié et son staff, cette semaine pour préparer la rencontre au sommet, samedi en Angleterre (17 h 45 à Twickenham). Un joueur parmi les quinze qui, avec le temps, semblent s’installer dans le XV de départ de ce XV de France lancé vers 2023 : François Cros, blessé au pied à l’automne, rappelé fin janvier avec quelques minutes de temps de jeu seulement et qui, immédiatement, a connu une rechute. S’il a - une nouvelle fois - rejoué ce week-end, aucun risque ne sera pris, cette fois. Et François Cros, qui compte parmi les titulaires théoriques de « l’équipe Galthié », ratera finalement l’intégralité du Tournoi. Ce sera la seule mauvaise nouvelle, si tant est qu’elle en soit une puisque Cretin, Jelonch et Woki ont prouvé, en l’absence de Cros, qu’ils étaient bien mieux que des joueurs de complément.

Pour le reste, c’est avec ses plus belles armes que les Bleus s’avanceront à Twickenham, samedi, pour un peu que la Covid-19 les laisse tranquilles (voir encadré). Gabin Villière s’est blessé à la main ? Certes, mais dès le départ, le duo Thomas-Penaud partait avec les faveurs du sélectionneur. Ils seront là. Tout comme Antoine Dupont, Charles Ollivon, Mohammed Haouas, Julien Marchand, Cyril Baille et Brice Dulin, des cadres de cette équipe et tous testés positifs à la Covid-19 ces dernières semaines, à Marcoussis.

Vakatawa et Ntamack, les cerises sur le gâteau

Dès lors, le XV de départ qui sera aligné à Twickenham se dessine déjà. D’autant qu’en plus de la situation sanitaire qui se régule sur le front bleu, l’épisode Covid aura eu ce revers positif : il aura donné deux semaines supplémentaires à deux joueurs majeurs du XV de France pour retrouver les terrains en Top 14 et, donc, être déjà rappelés en Bleu. Blessé à un genou fin janvier, Virimi « meilleur centre du monde » Vakatawa a rejoué, ce samedi à Mayol. Et il a été brillant. Immédiatement rappelé, le Fidjien ne devrait pas plus attendre et être immédiatement titularisé, en Angleterre. Comme une évidence.

À l’ouverture, Romain Ntamack pourrait également se voir accorder cette même confiance. Si son retour sur les terrains, plus de deux mois après s’être fracturé la mâchoire avec son club, n’a pas été couronné du même succès avec un match en demi-teinte, il demeure l’élément de confiance de Galthié à son poste. À Twickenham, le sélectionneur pourrait immédiatement le titulariser, validant au passage ce qui fut longtemps réclamé en France et qui serait enfin acté : un ouvreur installé coûte que coûte, sur une longue période. Une charnière, même, avec le duo Dupont-Ntamack déjà lancé vers 2023.

Les 31 pour l'Angleterre

Avants : Bourgarit (La Rochelle), Chat (Racing), Marchand (Toulouse), Aldegheri (Toulouse), Baille (Toulouse), Gros (Toulon), Haouas (Montpellier), Hounkpatin (Castres) ; Cazeaux (Bordeaux-Bègles), Le Roux (Racing), Taofifenua (Toulon), Willemse (Montpellier) ; Alldritt (La Rochelle), Cretin (Lyon), Jelonch (Castres), Ollivon (cap., Toulon), Woki (Bordeaux-Bègles).

Arrières : Couilloud (Lyon), Dupont (Toulouse), Serin (Toulon), Jalibert (Bordeaux-Bègles), Ntamack (Toulouse) ; Danty (Stade français), Fickou (Stade français), Moefana (Bordeaux-Bègles), Vakatawa (Racing), Penaud (Clermont), Taofifenua (Racing), Thomas (Racing), Bouthier (Montpellier), Dulin (La Rochelle).
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
rugbypass Il y a 1 année Le 08/03/2021 à 13:46

Magnifique d'autant que Jalibert est très bon en ce moment donc le staff va pouvoir gérer à sa guise le retour de N'Tamak. Pour autant soyons prudent avec le XV de la rose, l’Angleterre est comme l'ours ne jamais vendre sa peau avant la fin d'un match.