L'Oscar de la semaine : Swan Rebbadj

  • Swan Rebbadj, l'Oscar de la semaine
    Swan Rebbadj, l'Oscar de la semaine Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Le troisième ligne du Rugby Club Toulonnais, Swan Rebbadj, a permis à son équipe de récupérer le ballon à la dernière minute pour l'emporter face au Racing 92. Il est l'Oscar de la semaine.

Et d’un contre-ruck magistral, alors que les chronos du stade affichaient « 79’26 », Swan Rebbadj mettait un terme au palpitant suspense qui se jouait à Mayol, et offrait un bol d’oxygène à son équipe. Mais au-delà du simple bilan arithmétique, et de ce succès qui va faire beaucoup de bien aux têtes varoises, le troisième ligne toulonnais concluait surtout, par cette énième action de classe, une rencontre sans la moindre fausse note.

Vous dites prestation majuscule ? On répond que : précieux au sol, habile en capitaine de touche, où il est parvenu à contrarier chaque lancer francilien, intenable dans le jeu courant où il n’a eu de cesse de se proposer derrière son ouvreur et capable de se démultiplier lors des phases défensives, le deuxième et troisième ligne international (26 ans, 1 sélection) a survolé cette rencontre. Alors même qu’il n’avait repris l’entraînement qu’en milieu de semaine, après avoir satisfait au protocole commotion imposé suite à son choc à la tête reçu contre Bayonne, le polyvalent Toulonnais a une nouvelle fois confirmé qu’il avait changé de dimension.

Où s’arrêtera désormais l’envol de Swan, joueur le plus utilisé par Toulon cette saison ? On jurerait que personne ne connaît véritablement la limite de ce géant de la rade (2,02 m) qui s’est imposé comme la pierre angulaire du pack toulonnais depuis le début de saison. Capable de batailler dans les rucks lorsque Patrice Collazo lui donne le numéro 4, mais également de couvrir le troisième rideau quand c’est le 6 qui est cousu dans son dos, Rebbadj est aujourd’hui un joueur complet, qui met chaque semaine sa science du jeu au profit d’un collectif varois, bien conscient qu’une fin de saison en fanfare passera à n’en pas douter par la réussite de son diamant brut, qui n’en finit plus d’impressionner. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
PIERRICK ILIC-RUFFINATTI
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?