« Momo, si tu lui donnes, il te rend au centuple »

  • Photo Icon Sport
    Photo Icon Sport
Publié le , mis à jour

Le Montpelliérain, grand affectif au sang chaud, possède un parcours sinueux, fruit notamment d’un passé tumultueux. Entre le report de son procès, son match dantesque à Dublin ou son test positif à la covid-19, il a encore vécu des dernières semaines agitées. À l’image d’un garçon vraiment à part, comme le présente son ancien entraîneur au MHR Pierre-Philippe Lafond.

Dire que Mohamed Haouas traverse une période particulière est un euphémisme. Titulaire indiscutable chez les Bleus, le pilier droit montpelliérain a appris, durant le stage à Nice avant le Tournoi, que le procès pour des faits de cambriolage en 2014 dont il est accusé, et qui devait se tenir le 29 janvier, aurait lieu le 28 mai. Puis, en pleine compétition, il a fait partie des premiers joueurs...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?