L'UBB numéro un de la formation

  • L'UBB numéro un de la formation.
    L'UBB numéro un de la formation. Icon Sport - Icon Sport
  • L'UBB numéro un de la formation.
    L'UBB numéro un de la formation. UBB.
Publié le

Le centre de formation de l'Union Bordeaux-Bègles a été sacré numéro un en France. Une première pour le club girondin.

Le classement dévoilé ce mardi par la Ligue Nationale de Rugby,fait apparaître le centre de formation de l'Union Bordeaux Bègles comme le numéro un du rugby français. Ce classement répond à certains critères bien précis. Le sportif compte pour 50 % de la notation, le critère principal étant le temps de jeu, suivi du nombre de premiers contrats professionnels et des sélections internationales.

Cette première place est une première pour un club qui ne fréquente l'Elite que depuis 2011. Le centre de formation est actuellement dirigé par Frédéric Garcia, ancien entraîneur de l'équipe première du temps du Pro D2, passé depuis par Dax, Tyrosse, Tarbes et Biarritz, mais aussi par Marine Fierfol. Avant lui, il fut longtemps dirigé par David Ortiz désormais entraîneur adjoint du SU Agen. La formation béglaise a obtenu quelques résultats ces dernières années, un titre de champion de France Espoirs (Tauleigne, Paiva). La même année, les Crabos avaient atteint la finale du championnat de France (Jalibert, Desaubiès, Gimbert, Lamothe).

Le centre de formation girondin a produit une série d' internationaux : Baptiste Serin, Matthieu Jalibert, Cameron Woki, Marco Tauleigne, Yoram Moefana mais aussi Maxime Machenaud dès 2012. Le centre était aussi représenté lors des deux titres des champions du monde des moins de 20 ans (Gimbert, Woki, Lamothe). Sa force s'est aussi retrouvée dans le titre de champion de France Espoirs de 2016. «  Je tiens à remercier nos éducateurs, nos entraîneurs et tous les administratifs qui œuvrent pour que nos jeunes joueurs évoluent dans les meilleures conditions tant sur le plan scolaire que sur le plan sportif. Je souhaite également remercier tous les clubs qui nous entourent et qui réalisent un travail formidable dans la formation des joueurs dès leur plus jeune âge. »  a déclaré Laurent Marti. L'UBB devance Toulouse et Agen dans ce classement.

Marie Fierfol, directrice comblée  a ajouté : « C'est une surprise, même si on était sur le podium depuis quelques années. Ça vient en plus après une année où la crise sanitaire a rendu difficile le passage des examens. Le classement est la combinaison de trois facteurs. Cinquante pour cent provient de la valorisation sportive avec le temps de jeu des joueurs sortis depuis trois ans au prorata du niveau des clubs qu'ils fréquentent, mais aussi des sélections internationales. 40 pour cent vient de la partie scolaire, le niveau de la formation des joueurs, l'obtention des diplômes et l'atteinte des objectifs. Enfin dix pour cent de la notation est calculée sur la signature d'un contrat professionnel doublée de l'obtention d'un diplôme. »

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?