Les Bleus plus forts que « The Voice » !

  • Les Bleus plus forts que « The Voice » !
    Les Bleus plus forts que « The Voice » ! Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

La victoire du XV de France a été une nouvelle fois largement suivie par les téléspectateurs. Avec un pic à plus de 7 millions présents devant leur poste, ce score est dans la droite lignée des précédents dans ce Tournoi. Ce qui fait évidemment le bonheur de France 2, diffuseur historique des Bleus.

Il n’y a pas que les amateurs de rugby qui se frottent les mains devant le renouveau du XV de France. Dans le monde des médias, le diffuseur historique France Télévisions ne cesse de voir ses audiences grimper. Après des années de disette, chaque match des Bleus est en passe de redevenir un rendez-vous incontournable sur la chaîne du service public. France 2 s’est retrouvée en tête des audiences samedi soir avec une moyenne de 6,13 millions de téléspectateurs et un pic à plus de 7 millions. Un véritable carton qui a même surclassé le programme phare de TF1, TheVoice, en deuxième position avec un peu plus de 5 millions de téléspectateurs de moyenne. « Nous sommes très heureux, assure Laurent-éric Lelay, Directeur des sports de France Télévisions. Le score d’hier soir (samedi, N.D.L.R.), est le reflet du nouvel attrait de l’équipe de France de rugby qui, à travers ses résultats, à travers son management, à travers ses joueurs qui commencent à être de plus en plus reconnus, donne l’envie aux Français de continuer à la regarder. Et de partager son aventure avec elle. C’est quelque chose que nous remarquons depuis plusieurs mois maintenant. On sent un vrai plaisir chez nos téléspectateurs de retrouver une belle équipe de France. »

Le match Irlande - France (13-15), en début de Tournoi, avait déjà attiré en moyenne 5.86 millions de téléspectateurs (37.3 % de part d’audience). Une performance record depuis de longues années qui s’est poursuivie lors du « Crunch ». À tel point que jeudi dernier, le manager du XV de France Raphaël Ibanez, certes ancien consultant de France 2, n’a pas manqué de souligner combien ce soutien était précieux pour son équipe. « Je veux m’adresser aux supporters du XV de France pour leur faire un immense merci, a-t-il dit. On sait qu’un match entre la France et l’Angleterre suscite depuis toujours un intérêt particulier, voire historique. Mais un chiffre nous est parvenu en début de semaine : plus de 8 millions de téléspectateurs nous ont suivi le week-end dernier. C’est le chiffre de la décennie au niveau des audiences. On en a parlé avec les joueurs et ils sont touchés par ce soutien populaire. C’est une source d’énergie incroyable qui va beaucoup nous aider, donc merci. »

Olivier Magne : « cette équipe a redonné de l’attrait à ce jeu »

La rencontre entre l’Angleterre et la France avait en effet été suivie par 6,4 millions de téléspectateurs, soit 34.9 % de part d’audience. Un pic à 8,2 millions de téléspectateurs pour être précis avait même été enregistré en fin de match. Des chiffres qui laissent penser à un engouement extraordinaire autour des Bleus. Évidemment, force est de s’interroger sur le fait que le XV de France a réuni un peu moins de monde samedi soir que face à l’Angleterre. « Logique, répond Laurent-Eric Lelay. La concurrence est beaucoup plus forte en prime-time. Il y a avait une grosse fiction sur France 3 et The Voice sur TF1. Après, c’est aussi le renversement qu’ont réussi les Français qui a attiré du monde en fin de match. Seulement, cela s’est joué en cinq minutes. Dans un laps de temps si court, il est difficile d’avoir un pic beaucoup plus haut. Et puis, le match face à l’Angleterre était en « access prime-time », il y a des phénomènes naturels de montée d’audience. » Et d’ajouter en ironisant : « Si les gens avaient su comment allait se terminer le match, il y aurait eu plus de monde sur France 2, je vous le garantis. »

Vous l’aurez compris, les audiences vont souvent de paire avec les victoires. Mais pas seulement. Ce qui séduit aussi, c’est l’état d’esprit affiché par Ollivon et sa bande. Avec eux, il se passe toujours quelque chose. Le scénario des deux derniers matchs témoigne. À l’automne dernier, l’ancien troisième ligne international Olivier Magne illustrait ce ressenti en déclarant dans ces colonnes : « Avant, lorsque je regardais un match de l’équipe de France, je savais que je pouvais prendre dix minutes pour aller chercher un truc à boire dans le frigo. Il ne se passait rien. Aujourd’hui, tu tournes le dos deux minutes, il y a Ntamack ou Dupont ou Vakatawa qui mettent le feu. Cette équipe a redonné de l’attrait à ce jeu. » « Comme il s’est passé quelque chose d’extraordinaire en fin de match, confirme Laurent-Eric Lelay, ça va donner encore plus envie à certains Français de suivre le dernier match vendredi prochain contre l’Écosse. L’audience de ce match promet elle aussi d’être assez haute. » Avec en point d’orgue, un éventuel trophée pour le rugby français. Le premier depuis 2010.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?