Willemse tout faire

  • Le puissant Paul Willemse a fait mal à la défense galloise sur chacune de ses charges. Photo M.O. - D.P.
    Le puissant Paul Willemse a fait mal à la défense galloise sur chacune de ses charges. Photo M.O. - D.P.
Publié le

Expulsé à douze minutes du coup de sifflet final après arbitrage vidéo, le Montpelliérain était pourtant en train de réaliser son meilleur match en Bleu.

Il était présenté comme un tank, capable de défoncer n’importe quelle ligne défensive sur n’importe quel terrain. Paul Willemse devait être ce char d’assaut entraînant derrière lui la cavalerie tricolore. Des qualités louées par l’ancien sélectionneur Jacques Brunel qui a dû imposer la présence du Montpelliérain d’origine sud-africaine, ce qui avait alors heurté certaines sensibilités. Le prédécesseur de Fabien Galthié avait usé de diplomatie avant sa première sélection face au pays de Galles en ouverture du Tournoi 2019 : "Beaucoup de choses ont été dites sur Paul. Je pense qu’il donnera la réponse vendredi sur le terrain. Pour son gabarit, il a un profil de coureur. Je ne pense pas que ce soit un frein le fait qu’il soit un peu plus costaud que Félix Lambey. Quand je le vois aux entraînements, il se déplace. Il a une réelle capacité à se mettre en action. Il a un vrai dynamisme. Il possède des qualités d’un joueur de haut niveau. Le procès qu’on pourrait lui faire sur un profil costaud mais statique, c’est complètement faux." À l’époque, les supporters de Paul Willemse brandissaient les datas pour louer son nombre de défenseurs battus ou de mètres parcourus balle en mains avec son club.

Des charges dévastatrices

Il aura fallu patienter plus de deux ans pour enfin voir le tank en action. Même si sa capacité à batailler au sol et sa rudesse défensive sont depuis longtemps des atouts pour le XV de France, le Montpelliérain peinait jusque-là à s’exprimer dans le domaine offensif avec le maillot bleu sur ses larges épaules. Avec quatorze mètres parcourus ce samedi face aux Gallois, Paul Willemse a établi un nouveau record personnel en équipe de France. Surtout ses charges ont fait du mal à la défense galloise car le deuxième ligne tricolore a très souvent gagné la ligne d’avantage, permettant aux siens de jouer en avançant. Il a certainement livré sa performance la plus aboutie, ou tout du moins la plus homogène entre tous les secteurs de jeu, depuis son arrivée en sélection nationale. Il s’est aussi malheureusement laissé entraîner par son élan en effectuant un énième déblayage.

Alors que les Gallois enchaînaient les fautes pour tenter de stopper une offensive française conclue par un essai de Brice Dulin (finalement refusé), le colosse du MHR a laissé traîner un bras et sa grosse main pour sortir le pilier Wyn Jones de la zone de ruck. Il était exclu pour un contact avec la zone des yeux. Une faute aussi bête qu’accidentelle selon le sélectionneur Fabien Galthié : "Il mérite la clémence. Quand on regarde les images, le contact est minime, involontaire. Le Gallois a bien joué la scène, aussi. Le body language du gallois était éloquent, il a tout fait pour qu’il y ait carton rouge. Non, pour être clair : je ne vois pas pourquoi Paul Willemse mérite d’être sanctionné de la sorte. Merci d’avoir posé cette question, je voulais que le sujet soit partagé." Tout le monde ne le voit pas ainsi de l’autre côté de la Manche où les propos de l’ancien demi de mêlée ont déclenché une petite polémique. Une chose est sûre, le sélectionneur français devrait rapidement pardonner cet excès d’engagement. En espérant que la commission de discipline aussi, car sans faire de bruit, Paul Willemse devient un cadre de ce XV de France.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?