Plus de joker pour les Montois

  • Thibaud REY of Mont de Marsan during the Pro D2 match between Mont-de-Marsan and Aurillac on January 22, 2021 in Mont-de-Marsan, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport) - Thibaud REY - Stade Guy Boniface - Mont-de-Marsan (France)
    Thibaud REY of Mont de Marsan during the Pro D2 match between Mont-de-Marsan and Aurillac on January 22, 2021 in Mont-de-Marsan, France. (Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport) - Thibaud REY - Stade Guy Boniface - Mont-de-Marsan (France) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Englués en fin de classement, les Montois doivent tout donner pour ramener quelque chose de ce voyage en Provence.

Dans la situation très inconfortable où il se trouve, le Stade Montois ne peut plus se permettre de tergiverser, car s’il a encore son destin en mains, celui-ci ne tient qu’à un fil. à partir de ce postulat, chaque match revêt une importance capitale. Ceux qui seraient tenté de penser que la réception de Soyaux-Angoulême la semaine prochaine revêtira une toute autre importance que cette soirée provençale feraient donc une lourde erreur.

D’abord parce que dans la situation qui est la leur, les jaune et noir se voient dans l’obligation de cravacher à chaque journée, comme le font leurs concurrents au maintien. Ensuite parce que le contexte psychologique qui présidera à la réception des Charentais dans une semaine dépendra beaucoup de la rencontre de ce soir et de son contenu, sinon de son résultat. Enfin, parce que les Provençaux ne sont pas beaucoup mieux lotis que les Landais. Sur une série de sept défaites consécutives, les Aixois sont entrés dans la catégorie des équipes qui jouent leur survie dans ce championnat, à l’instar de Soyaux-Angoulême et Valence-Romans, bien sûr, mais aussi d’Aurillac et Rouen.

Voilà donc une rencontre entre mal classés dont l’issue pèsera double, et particulièrement pour le recevant. Les Montois sont bien placés pour le savoir, eux qui ont abandonné la semaine passée deux points à des Drômois qui, du coup, ne sont pas définitivement enterrés.

Question de fraîcheur

Les Provençaux seront ainsi sous pression ce soir, qui, par l’effet des vases communicants, pourraient se retrouver à leur tour en très fâcheuse posture, s’ils venaient à s’incliner sur leur pelouse.

Les Montois ont-ils les moyens de faire douter, déjouer, et au final trébucher les hommes de Fabien Cibray ? Tout dépendra de leur fraîcheur physique et mentale que l’on sent quelque peu entamée par tous les vents contraires et la tension accumulée depuis si longtemps dans cette lutte pour le maintien. Elle tiendra aussi à la réaction aixoise, dont la mauvaise série n’a jamais été aussi près de se terminer.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierre Baylet
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?