Une tuile de plus pour le Lou

  • Jordan Taufua, ici lors du match du 6 mars dernier face à Bayonne, sera absent jusqu’à la fin de la saison. Un nouveau coup dur pour le Lou. Photo Icon Sport
    Jordan Taufua, ici lors du match du 6 mars dernier face à Bayonne, sera absent jusqu’à la fin de la saison. Un nouveau coup dur pour le Lou. Photo Icon Sport
Publié le

Mardi, Lyon a perdu sur blessure le numéro huit néo-zélandais, Jordan Taufua, joker médical de Mathieu Bastareaud. Le Lou va devoir gagner le sprint final sans lui.

Dans la capitale des Gaules, on n’a plus peur depuis longtemps que le ciel ne tombe sur la tête des rugbymen. On se demande juste quand cela va arriver car il a la fâcheuse tendance à se couvrir et à faire jaillir les éclairs sur les têtes lyonnaises à période régulière.

Le dernier gros avis de tempête avait eu lieu le 27 décembre avec la défaite à Brive (8-12). Elle avait mis fin à une série de sept matchs sans défaite et surtout vu les sorties sur blessure de Jonathan Wisniewski et Mathieu Bastareaud dans les vingt premières minutes. Le Lou avait ensuite enchaîné les contre-performances en janvier avant de se refaire une santé en février avec deux sorties consistantes à Clermont et au Racing, avant de gagner contre Toulouse et à Bayonne. L’arrivée fin janvier du troisième ligne centre néo-zélandais, Jordan Taufua, loué pour ses qualités rugbystiques et humaines n’étaient pas étrangères à ce regain de forme. Malheureusement le Lou va devoir se passer de ses services jusqu’à la fin de saison !

Mardi dernier, il était victime d’une déchirure du pectoral. Le diagnostic est sans appel : opération et plusieurs mois d’indisponibilité pour le triple vainqueur du Super Rugby avec les Crusaders.

Retour à la case départ

Cela porte à dix le nombre d’avants indisponibles pour la réception de Toulon : Étienne Oosthuizen, Gilian Galan et Virgile Bruni n’ont pas joué et vivent une saison blanche, Clément Ric (rupture ligament croisé antérieur du genou gauche) et Mathieu Bastareaud ne rejoueront pas cette saison, Demba Bamba soigne des ischios-jambiers récalcitrants. Quant aux deuxième lignes Tema Mayanavanua, joker médical d’Étienne Oosthuizen (épaule), Kilian Geraci (ischios) et au polyvalent Loann Goujon (quadriceps), ils étaient fortement incertains et la balance penchaient plutôt négativement sur leur capacité à pouvoir postuler pour une place dans le groupe samedi soir. Ajouté à cela la sélection du capitaine de touche, Dylan Cretin, cela fait onze avants indisponibles. Et c’est presque la routine à Lyon depuis le début de saison. Pour constituer son paquet d’avants, il suffit trop souvent au staff de consulter le tableau indiquant les joueurs valides. "Devant, on n’est pas épargnés, regrettait justement l’entraîneur des avants, David Gérard, il y a une semaine, quand on l’interrogeait sur l’arrivée du Néo-Zélandais. On enchaînait les blessures à son poste…" Voici le staff revenu à la case départ du mois de janvier, avec le seul Alex Tulou, comme troisième ligne centre de métier, Colby Fainga’a – titularisé contre Pau. À moins que le Lou tente un nouveau coup avec un ancien centre toulonnais en numéro 8… ? Cela paraît peut probable.

Dans tous les cas, le Lou est touché, mais ne se veut pas coulé. Après tout, il en a vu d’autres depuis le début de saison. "On va faire avec, soufflait Pierre Mignoni, un brin dépité mais pas résigné. C’est comme ça. Nous allons nous concentrer sur ce que nous avons à faire. Nous serons présents." Vainqueurs de ces quatre matchs à domicile contre les Toulonnais depuis leur installation en Top 14, les Lyonnais n’ont jamais même jamais laissé leur prochain hôte prendre le moindre point dans le Rhône. Pour continuer à espérer coiffer sur le fil les Toulonnais dans quelques semaines, il faudra continuer cette belle série.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?