Le bon coup des Montois

  • Emmanuel Saubusse (Mont-de-Marsan)
    Emmanuel Saubusse (Mont-de-Marsan) Icon Sport - Pierre Costabadie
Publié le , mis à jour

Avec cette victoire dans un climat lourd et pesant, les Montois ont fait un grand pas vers le maintien pendant que la descente aux enfers continuait pour Provence Rugby.

Les Aixois avaient sans doute un peu plus la tête ailleurs que leurs adversaires montois vendredi soir sur la pelouse du stade Maurice-David. Les esprits étaient forcément tournées vers Thomas Lacelle disparu six jours auparavant et cette charge émotionnelle a été trop forte ! Soyons clairs, cela n’explique pas tout ! Et les hommes du duo Milhet-Tastet ont fait un match propre et sérieux. Ils sont arrivés à mettre leur plan à exécution parfaitement, à savoir leur mettre la pression sur le jeu au pied et dès que possible en muselant leur fer de lance, le troisième ligne Charles Malet. « Notre victoire s’est construite dans la maîtrise, soulignait à la fin du match Julien Tastet, on ne s’est jamais affolés et c’était très important. On a su construire notre victoire sur une bonne défense et on a réussi à bloquer Charles Malet ! On les a mis sous pression, on a récupéré des ballons, on a été bons également en conquête. Et puis ce groupe ne veut rien lâcher, il y a une réelle solidarité. On a abordé ce match avec l’envie de le gagner, c’est peut être tout bête mais c’est ainsi ! Après, on va rester mesurés et modérés après cette victoire car les Aixois ont vécu une semaine très difficile et on a beaucoup de respect par rapport au drame qu’ils ont vécu. Maintenant, cap sur Soyaux-Angoulême, un match très important pour le maintien car, en cas de succès on aura fait un très grand pas vers celui-ci ! Il faut que l’on continue sur cette même dynamique pour faire que ce club historique reste en Pro D2 ! »



Un contraste frappant


Effectivement, cette équipe montoise a su faire déjouer son adversaire en le mettant sous pression, le pousser à la faute pour ensuite engranger les points et le punir. À l’image d’un Saubusse excellent et plutôt efficace pendant que Massip, hélas, de son côté, manquait la pénalité de la gagne à deux minutes de la sirène (40 mètres à gauche des poteaux) sans pour autant blâmer celui qui apporte régulièrement des points à son équipe. Une fin de match à la faveur des Montois qui ont donc conservé ce léger avantage qui leur permet d’entrevoir le sprint final de manière beaucoup plus sereine que Provence Rugby qui continue sa chute au classement. « En arrivant, je disais attention il y a danger, aujourd’hui, ce soir, il y a urgence, martelait le nouveau manager général aixois, Mauricio Reggiardo, il nous faut absolument relever notre niveau de jeu si l’on veut s’en sortir. Il y a trop de fautes individuelles, on manque les vingt premières minutes de la seconde période et cela nous plombe comme notre manque de discipline également. On va rester humbles, très humbles et continuer à travailler pour relever la tête ! » Un contraste saisissant entre une équipe montoise qui fonce vers le maintien pendant que celle de Provence Rugby glisse de plus en plus dangereusement vers une situation inextricable. Une huitième défaite consécutive concédée par les Aixois mais celle-ci aura tout de même des circonstances atténuantes tant la semaine vécue par les Aixois aura été éprouvante. Trop sans doute même !

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Denis Ghigo
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?