Dubaï premier point de passage avant Monaco

  • Après avoir loupé la qualification pour les jeux Olympiques lors du TQO de Colomiers en juillet 2019, Jean-Pascal Barraque les Bleus du VII démarrent leur saison ce week-end à Dubaï. Une saison dont le point d’orgue sera le TQO de Colomiers, voire les jeux Olympiques de Tokyo.
    Après avoir loupé la qualification pour les jeux Olympiques lors du TQO de Colomiers en juillet 2019, Jean-Pascal Barraque les Bleus du VII démarrent leur saison ce week-end à Dubaï. Une saison dont le point d’orgue sera le TQO de Colomiers, voire les jeux Olympiques de Tokyo. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany - Patrick Derewiany
Publié le , mis à jour

Les équipes de France de rugby à VII renouent avec la compétition à Dubaï lors de tournois d’exhibition qui vont servir à préparer le World Rugby Sevens Repechage, la dernière épreuve de qualification pour les jeux Olympiques de Tokyo, du 19 au 20 juin 2021.

Ils attendent ça depuis plus d’un an ! Le World Series Sevens est à l’arrêt depuis l’étape de Vancouver où les Bleus avaient décroché une 10e place le 8 mars 2020. Il faut remonter encore plus loin pour trouver la dernière sortie de l’équipe de France féminine. C’était à Sydney le 2 février 2020 où les Bleues s’étaient inclinés en demi-finale face à la Nouvelle-Zélande. Après l’annonce de l’arrêt de la saison, le report des jeux Olympiques, puis l’annulation des premières étapes de la saison 2020-2021, les septistes tricolores enchaînent les stages et les tests PCR sans pouvoir goûter au parfum de la compétition, même si les filles de David Courteix ont tout de même pu participer à un tournoi amical à Madrid le 22 février avant de déclarer forfait pour la revanche une semaine plus tard en raison de deux cas suspicieux de Covid-19 au sein de la sélection française.

Les deux équipes de France sont à Dubaï pour participer à deux tournois exhibitions qui sentent bon le World Series Sevens puisque les deux formations tricolores vont pouvoir enfin se jauger lors d’un plateau à la saveur internationale car les interrogations sont grandes comme l’avouait Christophe Reigt, le patron des équipes de France 7 début février : « On manque de repères sur les forces et les faiblesses de nos adversaires puisque personne ne joue depuis un an. Mais l’objectif principal pour nos deux équipes, ce qui nous fait avancer, ce sont les JO. On est focalisés là-dessus au quotidien et jamais on ne se dit qu’ils pourraient ne pas avoir lieu. On se prépare pour y être et aller chercher des médailles. Mais on doit être prêts à s’adapter à tout. On a toujours été vigilants pour s’adapter au mieux, maintenir un minimum de préparation et de continuité. Si tout ça est positif, on ne le saura que sur le terrain en compétition. »

Monaco avant Tokyo

Les premiers tests de Dubaï seront d’autant plus intéressants pour l’équipe de France féminine qui disputera deux étapes des World Series au mois de mai lors du HSBC Paris-Sevens - Marcoussis les 15 et 16 mai puis les 22 et 23 mai. Pour les garçons, ce voyage est l’occasion de se retrouver au complet puisque Jean-Pascal Barraque, Tavite Veredamu et Pierre Mignot sont de retour dans le groupe après avoir goûté au Top 14 en début de saison. L’important sera de mettre de nouveau de l’huile dans un collectif qui avait été prometteur la saison dernière sur la scène internationale, laissant alors penser que les Bleus montaient en puissance pour décrocher le dernier billet pour les jeux Olympiques de Tokyo.

L’arrêt des compétitions est donc venu tout remettre à zéro alors que les deux équipes tricolores devront batailler lors du World Rugby Sevens Repechage qui se déroulera à Monaco les 19 et 20 juin prochain. Un seul billet y sera distribué chez les hommes qui devront se méfier des Samoa et de l’Irlande alors que les femmes auront deux chances de décrocher le précieux sésame pour les JO et ainsi participer au tournoi olympique de rugby à VII qui aura lieu du 26 au 31 juillet 2021 au Tokyo Stadium, cinq après le retour du rugby aux jeux Olympiques. Les Bleues semblent partir avec un temps d’avance lors de ce tournoi de la dernière puisque seule la Russie dispute régulièrement le circuit mondial.

Cinq tournois féminins et quatre masculins programmés en 2021

Que les fans de rugby à VII se rassurent, ils auront bien leur dose de spectacle cette année ! Au début du mois de mars, la Fédération a annoncé l’agenda de ses deux équipes à VII et celui-ci, à défaut d’être aussi fourni que d’habitude, il a tout de même le mérite d’exister au vu de la conjoncture actuelle. Les féminines disputeront donc cinq tournois, tandis que les garçons en auront quatre, avec deux autres tournois masculins potentiellement organisables.

Les filles lanceront donc leur saison par deux tournois à Marcoussis les 15 et 16 mai puis les 22 et 23 mai. Le circuit mondial marquera ensuite une pause pour faire place aux jeux Olympiques : d’abord, Monaco accueillera le World Rugby Sevens Repechage, la dernière épreuve de qualification pour les jeux Olympiques de Tokyo, du 19 au 20 juin 2021, où les deux dernières places chez les femmes et la dernière chez les hommes seront définies. Viendra ensuite le temps des jeux Olympiques de Tokyo qui se tiendront du 23 juillet au 8 août prochains.

Les garçons s’envoleront ensuite pour Singapour, où ils joueront le week-end du 29 et 30 octobre. Les deux équipes se retrouveront à Hong-Kong (5-7 novembre), Dubaï (3-4 décembre), puis au Cap (10-12 décembre) pour des tournois mixtes. Au sujet des deux tournois masculins supplémentaires, la FFR indique sur son site internet que «des discussions approfondies se poursuivent avec Londres et Vancouver sur la viabilité d’accueillir des tournois masculins après les jeux Olympiques et avant le HSBC Singapore Sevens en octobre. D’autres actualisations du calendrier seront communiquées dès qu’elles seront disponibles.» Affaire à suivre donc…

Les groupes pour Dubaï

France 7 féminin :
Montserrat Amédée, Coralie Bertrand, Anne-Cécile Ciofani, Doriane Constanty, Mathilde Coutouly, Célia Dranes, Caroline Drouin, Teani Feleu, Camille Grassineau, Joanna Grisez, Lina Guérin, Fanny Horta, Shannon Izar, Chloé Jacquet, Nassira Kondé, Valentine Lothoz, Romane Ménager, Carla Neisen, Séraphine Grace Okemba, Chloé Pelle, Lina Queyroi, Jade Ulutule, Yolaine Yengo.

France 7 masculin :
Jean-Pascal Barraque, Alexandre Benard, Terry Bouhraoua, Mathias Colombet, Nisie Huyard, William Iraguha, Pierre-Gilles Lakafia, Jonathan Laugel, Pierre Mignot, Marvin O’Connor, Stephen Parez-Edo, Paulin Riva, Jordan Sepho, Rémi Siega, Joris Simon, Sacha Valleau, Tavite Veredamu.

Jérôme Daret : «Observer où l’on se situe à l’échelle internationale»

«Pour nous, ce qui est important c’est de voir où nous en sommes après un an sans compétition. Car évidemment, nous avons fait des oppositions entre nous avec une forte intensité comme la semaine passée. Seulement, ce qui nous intéresse, c’est d’observer où on se situe à l’échelle internationale. Ces deux tournois marquent notre retour à la compétition et c’est super excitant et enthousiasmant puisque cela nous ouvre des perspectives positives. Ces compétitions vont nous permettre de faire une évaluation de tout ce que nous avons travaillé jusqu’ici et ainsi nous allons construire notre montée en puissance vers le tournoi de qualification olympique.»
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?