La cible du Racing s’est dérobée !

  • La cible du Racing s’est dérobée !
    La cible du Racing s’est dérobée ! Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Des points de perdus assurément pour la course aux deux premières places mais le Racing ne veut s’en prendre qu’à lui-même. Avant une période chargée et cruciale. 

Le Racing a-t-il grillé une cartouche dans la course aux deux premières places ? Si l’on en croit les acteurs, sûrement. « On ne va pas se mentir, on a pour objectif de terminer au plus haut possible dans le classement, confirme Dimitri Szarzewski. On avait ciblé forcément ce match pour gagner. Toulouse et La Rochelle sont venus s’imposer ici. Pour vous dire la vérité, on espérait faire de même. » 

Désillusion confirmée par Henry Chavancy : « Repartir avec la défaite, sans point de bonus qui plus est, c’est une grande déception ! » Première fois que les parisiens ne ramènent, en outre, aucun point de leurs déplacements. Certes, leur effectif  était diminué mais cette explication n’a même pas été évoquée. « On n’a pas été assez bon dans le contenu, dans notre prestation, précise le spécialiste de la défense. On a oublié de mettre plus d’engagement. C’est frustrant. »

Les esprits étaient également tournés vers la Coupe d’Europe et la réception d’Edimbourg. « Dire le contraire, ce serait mentir, confirme Dimitri Szarzewski. Quand les matchs de phase finale arrivent, quand le printemps arrive, on a tous l’esprit tourné sur les matchs à enjeu. Mais on savait aussi que ça passait par une belle prestation à Bayonne. On n’a pas été au rendez-vous. Nous, le staff, nous n’avons pas su assez bien préparé les joueurs pour rester plus focalisé sur ce match. Pas l’idéal pour préparer un 8e de finale. Si on fait la même prestation que ce samedi, ce sera très difficile. »

Beaux joueurs les franciliens, ils ne remettent pas non plus en question ce doublon supplémentaire dû au dernier match du tournoi… et à ses conséquences « C’est comme ça, poursuit le membre du staff. On est passé à côté tout simplement. On n’était pas obligé de libérer Fyn Russel mais on sait qu’il est très important pour les joueurs de représenter leur pays. Il a écopé d’un carton rouge, on va faire avec. On a un effectif de quantité, de qualité. »

Le calendrier immédiat est chargé pour le Racing. Après le 8e  coupe d’Europe, se profilent le derby face au Stade Français, le déplacement à Toulouse et la réception de Clermont, entrecoupés éventuellement d’éliminatoires toujours de la Coupe d’Europe. C’est parti…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Edmond Lataillade
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?