Albi trébuche à Blagnac, Dax et Massy régalent

  • Blagnac face à Albi
    Blagnac face à Albi DDM - VALENTINE CHAPUIS
Publié le

Une nouvelle journée pleine de rebondissements avec deux jolies victoires à l’extérieur, des gros qui se prennent les pieds dans le tapis et la lutte pour la quatrième place qui se resserre.

Sans faire injure aux perdants du jour, voilà pourquoi on aime cette division Nationale, dont l’attrait sportif est sans commune mesure avec l’ancienne formule de la Fédérale 1. Fini les victoires à quatre-vingts points pour les cadors. Chaque match se gagne - ou se perd - au prix de la sueur et du sang.

Albi en a encore fait l’amère expérience. Alors qu’ils s’avançaient en favori chez le voisin blagnacais, dont l’effectif essentiellement composé de pluriactifs se voyait décimé par les blessures, les Tarnais sont tombés dans le piège tendu par les hommes de Christophe Deylaud. La courte défaite albigeoise rebat complètement les cartes, d’autant plus que Massy et Dax, les deux plus sérieux concurrents des Tarnais dans la course à la quatrième place ont, eux, su gagner, respectivement à Cognac et contre Nice.

D’ailleurs, les Dacquois signent là un des exploits les plus retentissants de la saison puisque les Niçois n’avaient baissé pavillon qu’une seule fois avant ce samedi. Voilà qui figure une bonne piqûre de rappel pour le leader azuréen, dont la présence en demi-finale ne fait pour autant plus beaucoup de doute. Les Albigeois, par contre, devront impérativement serrer la vis sous peine d’une grosse désillusion. L’avance était confortable voilà deux journées encore ; mais elle commence à fondre sérieusement, et les Massicois redeviennent de potentiels candidats à la qualification. Seuls quatre points séparent désormais les Essonniens de leur cible tarnaise. La lutte s’annonce passionnante jusqu’au bout, d’autant plus que les Massicois recevront les Tarnais lors de la dernière journée de la phase régulière. Aura-t-on droit ce jour-là à une finale avant l’heure ? Nous n’en sommes pas encore là mais cette perspective ne peut plus être galvaudée. Dans la même zone du classement, Bourg-en-Bresse a disposé de Bourgoin, consolidant sa deuxième place tandis que Narbonne n’a pas pu se rendre à Tarbes en raison de cas de covid-19 décelé dans les rangs haut-pyrénéens. Ce match pourrait se jouer le 11 avril, lors de la prochaine date de repli prévue dans le calendrier.

Chambéry assure

Au bas du tableau, Chambéry a réalisé un très joli coup en s’imposant sur la pelouse de Suresnes. Les Savoyards, qui comptent trois matchs de retard sur la plupart des autres équipes, sont toujours lanterne rouge de la compétition mais ont montré qu’ils valaient bien mieux. Gageons qu’ils ne seront plus à ce niveau lorsqu’ils seront à jour de leur calendrier. Les Suresnois, eux, se promettent une fin de saison difficile avec ce faux pas à domicile, le troisième de la saison après ceux concédés contre Blagnac et Cognac-Saint-Jean-d’Angély.

Le week-end prochain, le championnat déroulera une nouvelle journée complète - la neuvième depuis la reprise en janvier - avant une nouvelle date de repli (ou de repos, c’est selon) pour mettre le calendrier un peu plus à jour.

David Bourniquel
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?