Béziers, des rucks charnières

  • Le demi de mêlée Thibaut Bisman, associé à Tristan Tedder, aura la tâche de dynamiser encore le jeu biterrois. Photo Stéphanie Biscaye
    Le demi de mêlée Thibaut Bisman, associé à Tristan Tedder, aura la tâche de dynamiser encore le jeu biterrois. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

À la fois méfiants et ambitieux, les Héraultais veulent enchaîner face à Rouen sans pour autant se projeter par peur de s’exposer à une désillusion.

Parlez-leur d’une potentielle qualification à aller chercher cette saison (cinq points de retard sur Grenoble, 6e), et les Biterrois se referment instantanément comme des "huîtres". Une leçon du passé plus qu’un manque d’ambition, selon David Aucagne : "On s’est tellement projeté durant cette saison, qu’on s’est brûlé les ailes. Aujourd’hui, nous ne pensons qu’au défi de vendredi face à une belle équipe de Rouen dont on se méfie. Après, nous allons à Oyonnax avant de recevoir Perpignan… Pensons donc déjà à valider notre succès face à Biarritz avant de voir plus loin !"

Un triomphe ambivalent, fait de deux mi-temps totalement opposées, que le manager ne veut plus revivre : "Nous avons du mal dans la continuité dans nos résultats, mais aussi dans celle durant les rencontres. On a eu un peu de chance de tourner à 15-15 face au B. O, même si les joueurs ont fait preuve de volonté. Mais il faut bien se rappeler qu’il y avait 15-3 à un moment donné, même si la seconde période est belle. Au final, ça ne fait qu’une mi-temps sur les deux de maîtriser. L’équipe a du mal à enchaîner."

Tedder et Bisman relancés

Un défi constant et sur tous les plans pour les coéquipiers du capitaine Karl Wilkins, qui sont également en recherche de constance dans leur jeu. Et pour la trouver, ils doivent progresser dans un secteur prioritaire, qui sera une des clés du succès contre Rouen. David Aucagne explique : "Le secteur que nous avons un peu ciblé est les rucks, car nos adversaires ont quelques joueurs assez actifs dans cette zone, capables de perturber. Le groupe a donc bien travaillé la conservation du ballon dans les rucks cette semaine." Force habituelle, le jeu au sol héraultais n’est plus aussi efficace ces derniers temps : "On s’est concentré sur l’activité des porteurs, des soutiens et les différents déblayages que nous pouvons trouver selon les situations. C’est lié à la spécificité de notre adversaire, mais aussi par rapport au jeu que nous voulons développer. On aimerait garder plus le ballon et mettre d’avantage de vitesse." Une mission donnée à une charnière (Tedder-Bisman) relancée d’entrée face aux Normands et à une équipe déterminée à retrouver son allant offensif dixit le manager : "Rouen a vraiment une très bonne défense, et il faudra donc que nous conservions le ballon longtemps pour espérer les mettre à la faute ou les passer. À nous d’être efficaces en attaque pour enchaîner un second succès."

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Julien LOUIS
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?