Bernat-Salles : « Je n’ai jamais été la star que mon père aurait voulu »

  • Philippe Bernat-Salles : « Je n’ai jamais été la star que mon père aurait voulu »
    Philippe Bernat-Salles : « Je n’ai jamais été la star que mon père aurait voulu » Allstar / Icon Sport - Allstar / Icon Sport
Publié le , mis à jour

Âgé désormais de 51 ans, l’ancien ailier du XV de France, Philippe Bernat-Salles, fut le 7 avril 2001 le premier joueur à réaliser un exploit jamais égalé : celui d’inscrire un grand chelem des essais dans le Tournoi des 6 Nations. Une performance unique, qui fut d’ailleurs son chant du cygne en bleu… Vingt ans après, pratiquement jour pour jour, l’occasion était trop belle de donner la parole à ce personnage hors-normes, qui épousa après sa retraite sportive des trajectoires aussi imprévisibles et sinueuses que de son temps de joueur, jusqu’à occuper pendant huit ans le rôle de président de la Ligue Nationale de handball. Entretien sans filtre, comme un bain de jouvence…

Voilà vingt ans, vous avez réussi une performance d’autant plus incroyable que jamais égalée, en marquant un essai lors de chaque match du Tournoi des 6 Nations. Et pourtant, curieusement, cet exploit est pratiquement passé inaperçu à l’époque... Je m’en rappelle à peine moi-même, c’est vous dire ! (rires) Pourquoi est-ce passé si inaperçu, honnêtement, je ne saurai pas trop vous le dire. Je...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?