Des Reds guidés par leur jeunesse insatiable

  • Fraser McReight est un des symboles de la jeunesse australienne.
    Fraser McReight est un des symboles de la jeunesse australienne.
Publié le

À Brisbane, il fait encore chaud pour un mois d’avril océanien et Les jeunes pépites des Reds font la pluie et le beau temps. La Franchise du Queensland est leader.

Derrière l’expérience de James O’Connor ou de Taniela Tupou, c’est bien la jeunesse des Reds qui dicte sa loi dans le nord-est de l’Australie. Seru Uru, Lukhan Salakaia-Loto, Alex Mafi, tous ont moins de 25 ans et devraient être de la tournée avec l’Australie cet été. Mais les symboles de cette prise de pouvoir s’incarnent encore davantage par Tate McDermott et Fraser McReight. Le demi de mêlée et son troisième ligne ont disputé l’ensemble des matchs du Super Rugby AU cette saison. Nés respectivement en 1998 et 1999, les "Mac" sont un mélange diabolique d’explosivité et de puissance, dévastateur pour les autres provinces du pays.

McDermott fait partie de ces numéros 9 rapides, véloces et capables de percer une ligne d’avantage en sortie de ruck sur un coup de reins. Cette saison, le petit blond de 22 ans a marqué deux essais, a maintes fois envoyé son capitaine O’Connor sur orbite et semer le danger dans les défenses. Devant, McReight a la lourde tâche de remplacer Liam Wright, co-capitaine et blessé à une cheville depuis le début de la saison. Une pression bien vite assumée pour le flanker qui, comme McDermott, se taille un statut d’indéboulonnable dans les petits papiers de Brad Thorn. Devant cette insolente réussite, Dave Rennie, l’entraîneur des Wallabies, n’a pu se priver de leurs noms dans le groupe de la tournée estivale.

Petaia - Paisami, fini l’insouciance

Le coach australien ne se passera pas non plus des services de Jordan Petaia et Hunter Paisami, 21 et 22 ans. La paire de centres des Reds est installée au milieu du terrain depuis le match d’ouverture face aux Waratahs. Derrière les "Mac", le duo affole les pelouses du Sud par une indécente puissance. Le grand Jordan (1,90 m, 98 kg) est déjà l’un des hommes de base de la franchise de Brisbane, tant il fait avancer son équipe, que ce soit avec le numéro 13 ou 14 dans le dos. Dans un profil plus compact (1,72 m pour 91 kg), Hunter Paisami complète son compère en utilisant la force de son gabarit pour casser les lignes. Autre point fort de la jeune bombe d’origine samoane, la défense. Le garçon a déjà délivré quelques tampons dévastateurs en sélection ou avec les Reds. Symbole de la régularité de ce duo, les deux partenaires ont déjà 14 capes à eux deux (6 pour Paisami et 8 pour Petaia) et sont l’avenir du poste de centre en Australie.

Aujourd’hui leaders incontestés du Super Rugby AU, les Reds compteront à nouveau sur leurs jeunes guides pour accentuer leur avance, face aux Brumbies, samedi matin.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?