La Rochelle ne se contente plus du costume de Petit Poucet

  • Impériaux contre Gloucester, les Rochelais de Kevin Gourdon font désormais partie du gratin européen. Une victoire contre Sale porterait les Maritimes jusque dans le "big four" pour la première fois de leur histoire… Photo Icon Sport
    Impériaux contre Gloucester, les Rochelais de Kevin Gourdon font désormais partie du gratin européen. Une victoire contre Sale porterait les Maritimes jusque dans le "big four" pour la première fois de leur histoire… Photo Icon Sport
Publié le , mis à jour

Auréolé d’un nouveau statut, le Stade rochelais s’apprête à disputer le second quart de finale de Champions Cup de son histoire. Trois ans après une première expérience frustrante à Llanelli (29-17).

Trois ans et onze jours. Autant dire des miettes dans la vie d’un club centenaire, fondé en 1898. D’aucuns, joueurs comme dirigeants et supporters, piaffaient pourtant d’impatience d’y regoûter. 1 107 jours après un amer quart de finale de Champions Cup — le tout premier de son histoire — perdu 29-17 face aux Scarlets, le Stade rochelais s’en est donné le droit. Ce samedi, Deflandre va même...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Romain ASSELIN
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?