Soyaux-Angoulême et l’espoir du maintien

  • Toujours en position de relégable, les Angoumoisins de Gautier Gibouin abordent désormais chaque rencontre comme celle de la dernière chance. Photo Icon Sport
    Toujours en position de relégable, les Angoumoisins de Gautier Gibouin abordent désormais chaque rencontre comme celle de la dernière chance. Photo Icon Sport
Publié le

À Mont-de-Marsan, le SA XV a prouvé qu’il avait la capacité mentale à rebondir. Toujours derniers, les charentais veulent continuer à croire en l’exploit, Aussi improbable soit-il.

Petit à petit, Soyaux-Angoulême comble son retard. Alors, certes, les succès de Rouen, Valence-Romans et le nul d’Aurillac n’ont pas bonifié la sortie gagnante de Soyaux-Angoulême mais les Charentais grappillent sur Aix-en-Provence, premier non-relégable, qui pointe à sept points et reste à distance raisonnable de Valence-Romans (cinq points) : "La victoire à Mont-de-Marsan a fait du bien, clairement. C’était le match de la survie. Nous savions que si nous le perdions, c’était terminé", lance Gautier Gibouin, le capitaine angoumoisin. À cinq journées de la fin, le SA XV, qui a inscrit douze points sur ces quatre derniers matchs, a le mérite de ne pas sombrer psychologiquement et de rester à l’affût du faux pas de ses concurrents. Mais pour vraiment rester dans la course, il faudra poursuivre la moisson de points face à Montauban qui reste sur un lourd revers à domicile face à Carcassonne (10-40).

Être prêt mentalement à lutter

Avant de se déplacer à Aurillac, de recevoir coup sur coup Colomiers et Biarritz puis de finir à Carcassonne, Soyaux-Angoulême doit glaner les points de la victoire ce soir pour continuer à rêver. Pour Gautier Gibouin, il faut se focaliser sur ses propres performances, avant de regarder les résultats des concurrents : "On se focalise seulement sur nous. Après, c’est sûr que quand les matchs sont terminés, on regarde les résultats… Mais faire des projections sur les autres, ce serait du grand n’importe quoi. Il n’y a pas de logique, on se concentre donc sur nous." Alors qu’il doit évoluer avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête depuis de longues semaines, le club charentais a montré qu’il était prêt à jouer la guerre des nerfs. Vainqueur de trois de ses quatre derniers matchs, le SA XV s’est offert le droit de rêver. Après le succès dans les Landes, il faut désormais franchir l’obstacle montalbanais : "Il faut se lâcher un petit peu plus en attaque et arriver à trouver de la continuité dans la performance. Montauban est très solide, ils ont un jeu basé sur le défi physique, ça plaque très fort. La conquête va être primordiale dans notre jeu", analyse le troisième ligne angoumoisin. Soyaux-Angoulême est prévenu, pour battre Montauban il faudra réaliser une grosse prestation… Et éviter d’être sanctionné, sans quoi la réponse du buteur adverse pourrait être immédiate.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian BERCHENY
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?