Vannes : de l’orgueil, que diable !

  • Jospeh Edwards s’échappe et ce sont tous les Vannetais qui se prennent à rêver d’une demie à la maison. Photo Icon Sport
    Jospeh Edwards s’échappe et ce sont tous les Vannetais qui se prennent à rêver d’une demie à la maison. Photo Icon Sport
Publié le

La défaite à Valence n’a pas été du goût de Jean-Noël Spitzer. Le skipper du navire vannetais attend une autre réponse contre Colomiers, tout ne ne mésestimant pas la difficulté de la tache qui attend son groupe.

Le fait est que, "Honteux et confus, les Vannetais ont juré mais un peu tard"… Vous connaissez la fable. Cette semaine, le pourquoi du comment de cette défaite dans la Drôme a été analysé, disséqué. Pour Jean-Noël Spitzer, le manager, son équipe "n’aurait pas dû perdre". Outre le fait que son collectif n’a pas été au rendez-vous, il y avait une petite pointe d’amertume à l’encontre de...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier LE PALLEC
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?