Des Drômois maîtres de leur destin

  • Saison 2020-2021 - Pro D2 - 26ème journée -  le 9 avril 2021 à Carcassonne (Stade Domec) - Carcassonne contre Valence-Romans (22-38) Saison 2020-2021 - Pro D2 - 26ème journée -  le 9 avril 2021 à Carcassonne (Stade Domec) - Carcassonne contre Valence-Romans (22-38)
    Saison 2020-2021 - Pro D2 - 26ème journée - le 9 avril 2021 à Carcassonne (Stade Domec) - Carcassonne contre Valence-Romans (22-38) - Stephanie Biscaye
Publié le

A la faveur de ce deuxième succès à l’extérieur, Valence-Romans a relancé sa saison et peut sérieusement songer au maintien, encore très compromis il y a quelques semaines. 

Une semaine après son succès bonifié à Montauban, Carcassonne n’a pas confirmé par un douzième succès et un septième à domicile. Les hommes du capitaine Ursache sont passés à côté de leur sujet vendredi soir, ce que constate amèrement Mathieu Cidre, le coach des avants : « Tout d’abord, nous sommes tous responsables de cette défaite. Nous avons failli dans la conquête, fait preuve d’un manque de rigueur, de discipline et le jeu au pied a été défaillant. D’accord, le carton rouge infligé à « Dédé » Ursache à la demi-heure de jeu nous pénalise mais ce n’est pas une excuse. Après ce match, nous devons tous nous remettre en question. »

Le revers carcassonnais est avant tout la victoire de Romans-Valence. Un deuxième succès à l’extérieur qui redonne un sérieux espoir aux Drômois dans la quête du maintien. Un quart d’heure après cette performance sur le pré d’Albert-Domec, le manager Johann Authier avouait que ce huitième succès de la saison s’était construit la semaine précédant la rencontre : « La victoire face à Vannes nous a mis dans d’excellentes dispositions psychologiques. Dans la semaine, nous avons énormément travaillé au niveau de la mêlée, un des points forts de Carcassonne. Mercredi, nous nous sommes mis dans les conditions du match. Également, nous avons été attentifs à la météo. Nous savions que le vent allait être un élément important dans cette rencontre et nous nous sommes adaptés. En seconde période, l’apport du banc nous a apporté un second souffle. Nous avons fait une excellente opération car nous sommes désormais un peu plus maîtres de notre destin. Mais pas encore sauvés. »


Duel à distance avec Aurillac

D’accord, Valence-Romans n’est pas encore sorti de l’auberge. Mais à l’issue de cette soirée, il n’est plus relégable et cède, à la faveur des points terrain (5-4 dans leurs confrontations directes), le fauteuil de premier relégable à Aurillac et met ainsi la pression sur les Cantalous. Désormais, c’est une lutte à distance que vont se mener Drômois et Aurillacois. Ces derniers s’exporteront à Colomiers et Biarritz, recevront Soyaux-Angoulême et Aix-en-Provence tandis que la coalition de la Drôme va accueillir Grenoble et Nevers et se rendra à Montauban et Oyonnax, quatre rencontres qui auront le parfum enivrant de la phase éliminatoire. Quatre rencontres qui décideront de l’avenir sportif de ces deux bastions d’Ovalie.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier Navarre
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?