Toulouse, à la belle étoile

  • Toulouse, à la belle étoile.
    Toulouse, à la belle étoile. MIDOL - Patrick Derewiany
Publié le , mis à jour

Après avoir gagné pour la première fois de l’histoire du club au Munster, en huitième de finale, sous un soleil de plomb, les Toulousains ont mis fin ce dimanche à dix-neuf ans de disette à Clermont en quart, sous une pluie battante. Preuve, s’il en fallait, des caps encore franchis ces dernières semaines par cette génération dorée.

Tout sourire, Ugo Mola avait tenté d’amadouer le destin dès jeudi : « On n’a pas gagné à Clermont depuis 2002. Je pense que c’était la fin de la carrière de Jérôme Cazalbou ! Et, en moyenne, il y a un quart de finale sur quatre remporté à l’extérieur. Donc, sur les statistiques… On a envie de les faire mentir. Le club n’avait jamais gagné au Munster et on est la première génération à y être...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?