Un homme dans le match : Parra avait pourtant maintenu la vie

  • Morgan Parra (Clermont), face à Toulouse.
    Morgan Parra (Clermont), face à Toulouse. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Encore plus responsabilisé avec la sortie précoce de LOpez, le demi de mêlée est celui qui a longtemps permis aux Clermontois d’y croire. Avant de rater cette ultime pénalité, dont il serait si injuste de lui tenir rigueur.

Il n’y a parfois pas de justice. À la 78e minute, les Clermontois ont bénéficié d’une ultime occasion de rêver. Une dernière et inespérée opportunité de croire au miracle. Une pénalité sur les 22 mètres toulousains, décalée sur la droite. Deux petites minutes pour combler un retard de neuf points. Mais il fallait d’abord inscrire trois points pour s’offrir une cartouche et rééditer l’exploit...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?