Lyon a une expérience à valider

  • Charlie Ngatai sera l'un des fers de lance de l'attaque lyonnaise, ce soir, à La Rochelle.
    Charlie Ngatai sera l'un des fers de lance de l'attaque lyonnaise, ce soir, à La Rochelle. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Contre un futur demi-finaliste européen, le LOU veut valider les progrès entrevus ces dernières semaines et prendre des points pour la qualification.

Le retour aux affaires domestiques a encore des airs d’Europe pour le Lou. Après avoir affronté Toulon, qualifiés alors pour les huitièmes et Exeter, il se déplace donc ce week-end chez un des futurs demi-finalistes continental, La Rochelle, avant de recevoir Clermont, éliminés en quart, dans huit jours.

Ça tombe bien, ou pas, pour valider la montée en puissance entrevue depuis plusieurs semaines. Et ce n’est pas la large défaite contre le champion d’Europe, Exeter, qui a ébranlé les certitudes et la confiance renaissante de Lyonnais revenus dans la course pour la qualification. « Nous en avons pris quarante mais tout n’est pas à jeter dans ce match, tempère le centre, Thibaut Regard. Nous avons produit offensivement. Nous allons essayer de remettre ça en place le week-end prochain, avec plus de rigueur défensive.»

Un week-end de récupération bénéfique

Ce serait mieux. Si un coup de barre post-qualification dans le dernier carré est toujours possible, la prochaine marche risque de s’avérer aussi haute. Sur un terrain qui ne lui réussit guère (quatre défaites, un seul bonus défensif depuis l’affrontement des deux équipes en Top 14), le Lou n’a pas de complexe à faire.

Il y a juste quelques interrogations en suspens. Arrivera-t-il, comme les saisons précédentes, à se servir de l’expérience européenne pour hausser son niveau de jeu ? « L’intensité de ce match doit pouvoir être reproduite chaque week-end. Ce n’est pas toujours le cas mais il faut s’appuyer là-dessus, sur ce rythme, cette intensité. Et il ne faut pas les bader trop. Nous les respectons. La Rochelle a aussi des points faibles. Et nous avons des qualités. »

Le Lou a eu également un week-end de récupération dont n’a pas bénéficié son adversaire. Cela pourrait peser dans les jambes et dans les têtes ce samedi. « Nous n’avons plus que le championnat à jouer et nous basculons en mode phases finales, conclut le centre. Il faut s’envoyer à fond, mettre un maximum d’intensité et ne pas commencer à calculer, à gérer l’état de fatigue. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?