Pour Colomiers, l’heure est à la remobilisation

  • Capitaine à six reprises cette saison (des galons qu’il partage avec Anthony Coletta et Edoardo Gori), Romain Bézian est prêt à ferrailler à nouveau. Photo Stéphanie Biscaye
    Capitaine à six reprises cette saison (des galons qu’il partage avec Anthony Coletta et Edoardo Gori), Romain Bézian est prêt à ferrailler à nouveau. Photo Stéphanie Biscaye - Stephanie Biscaye
Publié le

Lourdement défaits à Vannes, les Columérins entendent bien réagir et montrer un autre visage. Conscients aussi qu’ils ont encore leur destin entre leurs mains.

Après la gifle, le sursaut. Ou plutôt tout simplement, le changement de visage, plus en conformité avec ce que sait faire ce groupe. Autant l’évacuer de suite, la préparation du derby de ce soir ne s’est pas faite à l’ancienne, avec un discours martial de la part du staff à l’encontre des joueurs. Non, ces derniers n’en ont pas eu besoin, la succincte analyse vidéo du début de semaine ayant servi de piqûre de rappel de la lourde défaite subie en Bretagne. "Le score est lourd, nous avons pris une grosse défaite. Mais on a réussi à analyser pourquoi nous avions pris autant d’essais (six essais encaissés, N.D.L.R) et on s’est bien rendu compte que nous avons un peu donné le bâton pour se faire battre avec au moins trois essais encaissés sur des contres", commente Romain Bézian. En briscard aguerri du Pro D2 qu’il est, le géant numéro 8 ne compte pas non plus "tout remettre en question."

Idem pour Fabien Berneau. L’entraîneur des avants columérins bousculés sur les ballons portés par les Vannetais et en difficulté en touche (six ballons perdus) a senti "une remobilisation totale" de ses protégés.

Précision et constance exigées

Il fallait pour s’en rendre compte assister mardi matin à l’entraînement collectif sur l’un des deux terrains annexes de Michel-Bendichou. Les sourires étaient de sortie tout comme l’engagement, et les enchaînements de qualité. Le revers concédé en Bretagne, avec quelques absents notables à certains postes il faut le rappeler, ne semble pas avoir entravé la dynamique et les six succès obtenus sur les huit derniers matchs.

Avec quatre matchs de saison régulière restants, désormais le groupe comme la qualité de jeu vont s’affiner. Et à ce titre, de la constance et du mieux sont attendus. "Par bribes, on arrive vraiment à déployer notre jeu comme on l’a vu contre Provence, ou même à Oyonnax. Puis, par moments, on se relâche, je ne sais pas pourquoi… C’est notre péché mignon. On travaille dessus tout comme réussir à se montrer plus précis. C’est ce qui nous a manqué à Vannes, nous n’avons pas été précis en conquête et en touche notamment. C’est sur cela qu’il faut travailler contre Montauban. Si on arrive à être précis en conquête, notre jeu se mettra derrière automatiquement en place", appuie Romain Bézian l’infatigable guerrier, déjà auteur de 19 feuilles de matchs, dont 15 titularisations jusqu’à présent. Battus d’une courte tête à l’aller à Sapiac (16-13), les Columérins ne devront donc pas laisser passer l’occasion et se montrer opportunistes. Il en va de leur quatrième place et d’un possible barrage à domicile à Bendichou. "On va essayer de se tenir à cette quatrième place, c’est un objectif maintenant, on ne va pas se le cacher. On sait que ce sera compliqué car on va jouer des équipes qui s’accrochent et luttent pour le maintien. Rien ne sera facile, ni donné", conclut celui qui à l’image de bon nombre de ses coéquipiers, n’est pas du genre à reculer devant les obstacles. Mais plutôt à s’y jeter tête la première.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?