Biarritz : un match pour presque rien

  • Romain Lonca et le BO ont leur destin entre les mains pour la troisième place.
    Romain Lonca et le BO ont leur destin entre les mains pour la troisième place. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

En manque de précision et d’implication, les Biarrots sont passés à côté de leur match et peuvent se réjouir de ramener un point de bonus.

Définitivement écartés des deux premières places après leur défaite à Perpignan, pratiquement assurés de recevoir en barrage, les Biarrots n’avaient pas forcément grand-chose à gagner lors de ce déplacement landais. Sinon confirmer leur belle prestation en Catalogne et garder sous pression l’ensemble de leur effectif.

L’équipe alignée au coup d’envoi n’ayant qu’une vague ressemblance avec celle qui avait débuté à Aimé-Giral une semaine auparavant. L’occasion était donc belle, pour les joueurs alignés face aux Montois, de se positionner comme des titulaires en puissance, capables de bousculer la hiérarchie à quelques semaines des phases finales et de créer une émulation propice à tirer tout le monde vers le haut.

« Une soirée où rien n'a fonctionné »

Le moins qu’on puisse dire c’est qu’à l’issue de la rencontre, les déceptions étaient bien plus nombreuses que les satisfactions. Il suffisait d’ailleurs pour s’en convaincre d’écouter l’analyse sans concession de Nicolas Nadau, en charge des lignes arrière : « Nous avons fait 70 minutes très faibles, sans constance, sans consistance. On s’est trompé dans les choix, dans l’alternance, on s’est mis en difficulté nous-mêmes avec en plus beaucoup d’indiscipline. C’est une soirée où rien n’a fonctionné, sauf nos dix dernières minutes. »
Voilà donc le BO qui enchaîne une quatrième défaite en cinq rencontres, ce qui n’est pas forcément la meilleure des choses pour aborder les phases finales. Le technicien basque n’en fait pourtant pas un sujet d’inquiétude : « Nous sommes entrés dans une phase dont l’objectif est de préparer l’équipe qui va jouer le barrage. Laquelle ? Cela dépendra des prestations des uns et des autres sur ces dernières journées. Chacun va devoir gagner sa place et c’est ce qui explique les rotations effectuées ce soir qui nous permettent de répondre à certaines questions. »
Au vu de la copie rendue sur la pelouse montoise, il n’est pas certain que toutes les questions du staff biarrot aient trouvé des réponses claires. La réception d’Aurillac devra donc servir à lever quelques zones d’ombre. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierre Baylet
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?