L'oscar de la semaine : Staniforth, comme un roc

  • L'oscar de la semaine : Staniforth, comme un roc
    L'oscar de la semaine : Staniforth, comme un roc Icon Sport - Icon Sport
Publié le

C’est assurément l’une des plus belles prises sur le marché depuis le début de saison. Quand le deuxième ligne Tom Staniforth a débarqué fin octobre à Castres, il n’y a sûrement pas grand monde - parmi le grand public au moins - qui avait déjà entendu parler de lui.

L’Australien jouissait pourtant déjà d’une solide réputation en Super Rugby, compétition dans laquelle il comptait une cinquantaine d’apparitions avec les Brumbies puis les Waratahs. Mais, pour sa première expérience à 27 ans, l’intéressé a clairement participé à transformer le paquet d’avants du CO, dont il s’est rapidement imposé comme une pièce maîtresse. Samedi encore, son apport fut immense. D’abord dans toutes les zones de combat, où sa densité physique fait des ravages, surtout qu’il aime l’affrontement. Il a par exemple été un poison sur les ballons portés, en parvenant à s’infiltrer au milieu du maul toulousain.

Au-delà, toujours impressionnant à l’impact, il a permis à son équipe de constamment être dans l’avancée quand le ballon lui passait entre les mains. Et ce fut vrai également en défense, secteur dans lequel le garçon ne ménage pas ses efforts. Le tout servi par une activité et un dynamisme qui détonnent pour un joueur de son gabarit. Les chiffres le montrent sur cette rencontre puisqu’il a notamment effectué dix-sept plaquages et douze courses avec ballon au total, pour aucune faute sifflée contre lui. Des statistiques assez incroyables et plutôt dignes d’un troisième ligne coureur.

Dans l’ensemble, le recrutement est une des grandes satisfactions des derniers mois au CO, où les plus-values aussi amenées par Barlot, Ardron, Arata ou Botitu sont évidentes. Mais Straniforth en est tout de même un exemple frappant. Avec lui, Castres peut avoir la certitude d’avoir trouvé le successeur désigné de Rodrigo Capo Ortega, lequel a tant marqué l’histoire du club avec le numéro 5 dans le dos. 

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?