Course à la qualification : deux fauteuils pour quatre

  •   Au coup de sifflet final contre Toulouse, les Castrais de Wilfrid Hounkpatin ont savouré. Les Tarnais sont désormais à un point du top 6.
    Au coup de sifflet final contre Toulouse, les Castrais de Wilfrid Hounkpatin ont savouré. Les Tarnais sont désormais à un point du top 6. Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Le championnat entre dans sa dernière ligne droite : à cinq journées du terme de la compétition, la lutte pour la qualification bat son plein. Passionnant !

Plus que jamais, le Top 14 gagne ses galons de championnat le plus relevé du monde. À cinq journées du terme de la compétition, bien malin celui qui peut prédire quelles équipes seront qualifiées et surtout dans quel ordre les heureux élus sortiront du chapeau.
Si Toulouse, La Rochelle, le Racing 92 et Clermont - qui occupent dans cet ordre les quatre premières places du classement au soir de cette 21e journée - ont creusé l’écart en tête de la poule unique et semblent disposer d’un petit matelas qui leur garantit, sauf accident industriel, d’être invités au bal de la phase finale, cela promet d’être beaucoup plus serré et indécis autour des places de 5e et de 6e, qui envoient toutes deux en barrages.


Où en sommes-nous à cette heure ? Quatre équipes sont à la lutte et se tiennent en seulement deux points. Si le championnat s’arrêtait là, ce sont Bordeaux-Bègles et Lyon qui fileraient en phase finale avec respectivement 53 et 52 points. Mais les deux équipes sentent le souffle chaud de Toulon et Castres dans leurs nuques. Les Toulonnais disposent eux aussi de 52 unités au compteur (ils sont derrière Lyon car le cas d’égalité entre Gones et Varois est favorable aux Lyonnais, 5 points terrain à 4 sur les confrontations directes entre les deux équipes, N.D.L.R.), tandis que les Tarnais disposent de 51 points. Les prochaines journées promettent de sentir la poudre, d’autant plus qu’elles offriront de nombreux chocs entre les quatre prétendants. À cet égard, le calendrier de Castres sera déterminant : les Tarnais recevront Lyon (journée 23), iront à Bordeaux-Bègles (journée 24) et accueilleront Toulon à l’occasion de la dernière journée. Les Toulonnais ? En plus de leur déplacement dans le Tarn, ils devront gérer la réception de Bordeaux-Bègles (journée 25) et affronter des cadors : Toulouse à la maison (journée 23) et Clermont à l’extérieur (journée 24). Tout sauf une sinécure…


Des surprises tous les week-ends


Les Lyonnais, eux, ne seront pas mieux lotis avec un choc contre Clermont dès la semaine prochaine, puis le déplacement à Castres avant d’enchaîner par la réception de Brive, un voyage au Stade français et une dernière journée a priori plus facile à négocier contre Agen au Matmut Stadium. Dernier point à prendre en compte au moment où nous écrivons ces lignes : parmi les quatre prétendants aux barrages, deux n’ont pas leur calendrier tout à fait à jour : Bordeaux-Bègles et Toulon ont en effet été contraints au report cette semaine et n’ont pas joué leurs matchs à Agen et à Montpellier.


Au vu de la physionomie de ce championnat où les surprises sont légion tous les week-ends, où toutes les équipes mis à part Agen ont encore quelque chose à jouer, où le contexte du huis clos rend les voyages moins hostiles, il y a fort à parier qu’il faudra sortir les calculatrices et que les comptes d’apothicaires vont se poursuivre jusqu’aux dernières heures de la compétition. Passionnant, on vous dit !
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?