Béziers : une touche de possession

  • Les Héraultais ne se sont imposé à Carcassonne, qu'à une seule reprise depuis 2012.
    Les Héraultais ne se sont imposé à Carcassonne, qu'à une seule reprise depuis 2012. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Après avoir passé la rencontre à défendre face à l’Usap, les Héraultais veulent s’exprimer dans ce nouveau derby.

L’ASBH n’a plus rien à jouer dans ces trois dernières journées, mais l’heure du turnover de fin de saison et des "oubliés", n’est pas encore arrivée selon David Aucagne : « Nous allons conserver à peu près le même groupe et une équipe proche de celle alignée face à Perpignan. On n’est pas encore là-dessus, nous verrons sur les deux derniers matchs. Nous sommes toujours sur de la continuité. Ce derby à Carcassonne reste une opposition importante à mes yeux et pour les joueurs.»

Ça coince au "talon"

Impensable pour le manager biterrois de voir ses protégés "exploser" en terres rivales, par manque de repères ou de cohésion, lors d’un choc qui s’annonce encore plus âpre que celui perdu face aux Catalans : « J’attends surtout les gars au niveau de l’engagement, car les Audois vont nous proposer beaucoup de défi physique. À nous de répondre présent. Nos adversaires sont très physiques, aiment jouer dans l’avancée en mettant une pression constante sur leurs rivaux. Ils sont aussi difficiles à manœuvrer en touche. Si on ne répond pas présent sur ces points et également mentalement, nous allons vite prendre la foudre.»

Un combat rude et une bataille aérienne de haute volée, que les Biterrois devront remporter s’ils veulent exister. «J’espère qu’on sera plus performant en touche que face à l’Usap afin de pouvoir avoir des munitions. C’est la première chose à faire si nous voulons ensuite nous améliorer sur la possession. Il faut déjà avoir le ballon, c’est primordial ! Jeudi dernier, on s’est bien fait prendre sur nos lancers sur les zones choisies. On a manqué de variété pour surprendre les sauteurs adverses », ajoute-t-il.

Béziers veut retrouver sa solidité en conquête et retrouver ensuite le plaisir de jouer ; ou du moins ; se donner au moins la chance de pouvoir s’exprimer. David Aucagne poursuit : « Nous avons donc beaucoup travailler la possession à l’entraînement cette semaine, sur plusieurs zones précises du terrain. Notamment dans les 22 mètres adverses. Après, il y a aussi souvent beaucoup de vent là-bas, et nous devrons donc aussi être intelligents dans nos choix. On ne devra pas se refuser la possibilité de faire avancer le collectif par du jeu au pied par exemple. C’est une question d’adaptation aux conditions et aux Carcassonnais. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Julien LOUIS
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?