La Rainbow Cup coupée en deux

  • Les Sharks de Mzamo Majola et les Bulls de Janko Swanepoel se sont affrontés fin mars en amical. Photo Icon Sport
    Les Sharks de Mzamo Majola et les Bulls de Janko Swanepoel se sont affrontés fin mars en amical. Photo Icon Sport
Publié le

Les équipes sud-africaines ne pourront finalement pas voyager en Europe. à peine créée, la compétition est sabotée.

Quel sac de nœuds ! On se préparait à présenter une nouvelle compétition, la Rainbow Cup, un tournoi entre équipes sud-africaines et celtes, destiné à préparer la tournée des Lions britanniques et irlandais, une compétition à seize prévue du 23 avril au 19 juin. C’est d’ailleurs pour ça qu’on avait raccourci la saison du Pro14, remportée il y a trois semaines par le Leinster. On devait disputer six journées et qualifier les deux premiers d’un classement général pour une finale (on avait renoncé à des demies et des quarts à cause des voyages Nord-Sud).

Trois nouvelles règles

Et puis, patatras! voilà cette Rainbow Cup elle aussi prise dans la tempête de la covid-19. à peine née, la Rainbow Cup subit un coup dur. On a appris mercredi que la nouvelle compétition allait être séparée en deux. Bulls, Lions, Sharks et Stormers n’ont en effet pas été autorisés à entrer sur le sol du Royaume-Uni car l’Afrique du Sud est sur la liste rouge du gouvernement britannique. Du coup, elles s’affronteront entre elles. De l’autre côté, Leinster, Munster, Ulster, Connacht (Irlande), Cardiff, Scarlets, Dragons, Ospreys (Galles), Édimbourg, Glasgow (Écosse), Trévise et les Zebre (Italie) se retrouveront dans une sorte de resucée de la Ligue celte. Les franchises sud-africaines devaient venir en Europe lors des 4e, 5e et 6e journées. Plusieurs solutions de repli ont été examinées (quarantaine, bulles sanitaires, matchs au Moyen-Orient) mais finalement la décision fut de créer deux tournois séparés, sauf solution de dernière minute. Nous n’en savions pas plus au moment d’écrire ces lignes et les chances sont maigres.

à noter que cette compétition doit expérimenter de nouvelles règles. En premier lieu, le changement sur carton rouge. En effet, lorsqu’un joueur sera expulsé, son équipe pourra le remplacer après vingt minutes par un partenaire venu du banc. Autre nouveauté : si un joueur aplati le ballon dans son en-but après un dégagement adverse ou si une équipe ne parvient pas à aplatir après avoir franchi la ligne d’en-but, un renvoi sera effectué par l’équipe qui défend depuis sa ligne d’en-but. Enfin, les capitaines auront le droit à un "challenge" pour demander l’arbitrage vidéo sur une action litigieuse (action d’essai, geste dangereux, etc.) effectuée dans les cinq minutes précédant la demande.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérôme PREVOT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?