Les Oyomen n’ont pas le droit à l’erreur

  • Avec huit points d’avance sur Nevers,  premier non qualifié pour le moment, les Oyonnaxiens de Charlie Cassang sont dans le bon wagon. Photo Icon Sport Avec huit points d’avance sur Nevers,  premier non qualifié pour le moment, les Oyonnaxiens de Charlie Cassang sont dans le bon wagon. Photo Icon Sport
    Avec huit points d’avance sur Nevers, premier non qualifié pour le moment, les Oyonnaxiens de Charlie Cassang sont dans le bon wagon. Photo Icon Sport Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les Haut-Bugistes veulent entretenir leur rage de vaincre tout en gommant leur principal défaut, la discipline.

Les deux succès consécutifs assurés face à d’autres prétendants à la qualification, Béziers et Nevers, ont quelque peu éclairci l’horizon des Oyomen désormais calés à la cinquième place, presque à équidistance de Colomiers (4e) et Grenoble (5e). Pour autant, si Joe El Abd convient que « la confiance revient », il ne manque pas d’ajouter : « Mais nous n’avons pas le droit à l’erreur. La rage de vaincre nous a portés lors de ces deux dernières rencontres, nous devons absolument la conserver. Il nous reste trois matchs pour atteindre notre objectif. Nous n’allons pas nous projeter aussi loin. Il est primordial de demeurer concentrés sur la réception de Mont-de-Marsan en étant convaincus que si nous nous préparons comme il faut, nous sommes capables de faire de belles choses.»

Trop de cartons

La confrontation avec les Montois se gagnera sur le terrain mais l’entraîneur oyonnaxien reste persuadé que, comme les deux précédentes, elle peut aussi se jouer dans son approche : « Nous ne pouvons pas nous tromper dans la préparation. Au moment d’entrer sur le terrain, face à Béziers puis à Nevers, j’ai vu dans les yeux des joueurs qu’ils étaient prêts pour le combat. C’est le plus important. Nous avons besoin d’avoir la même semaine de travail avant de recevoir Mont-de-Marsan, pour être dans les mêmes dispositions.» 

Au programme de cette semaine qui aura demandé aux joueurs autant d’application que d’implication, Joe El Abd et son staff ont ajouté un petit supplément : « Nous avons demandé à des arbitres d’intervenir lors de certaines séances pour nous aider à gommer, de notre registre, certaines fautes qui nous sont préjudiciables. Il faut trouver le juste équilibre entre l’engagement et le respect de la règle. Cela se joue sur des détails, sur des attitudes. à nous d’être plus précis.»

Après avoir enchaîné trois cartons rouges en trois matchs, les Haut-Bugistes ont encore pêché dans la discipline en écopant de trois jaunes à Nevers. Le fait d’avoir fait basculer ce match en situation d’infériorité numérique, en inscrivant dix points juste avant la pause, ne remet pas en cause la nécessité de corriger un défaut plus que pénalisant. « Cette avalanche de cartons s’explique par l’exigence des arbitres; à partir de là, il nous appartient d’être plus exigeants avec nous-mêmes, tout en préservant notre niveau d’engagement », justifie le patron des Oyomen.

« Nous n’avons pas le droit à l’erreur »

Pour boucler son parcours qualificatif, l’équipe de l’Ain aura l’avantage de recevoir deux fois, en accueillant Mont-de-Marsan et Valence-Romans et de ne se déplacer qu’une seule fois… chez le leader vannetais.

Un mot d’ordre avait été lancé avant la réception de Béziers, il demeurera d’actualité jusqu’à la in de ce parcours… et même au-delà avec la perspective qui se précise de disputer la phase finale. Oyonnax veut entretenir sa rage de vaincre, tout en cherchant à gommer de son registre les défauts et imprécisions qui ont pu contrarier son avancée. Le défi face aux Landais sera d’apporter la démonstration que les notions de combat et de discipline n’ont rien d’antinomique. Elles seront précieuses face aux Montois et tout autant par la suite. « Nous n’avons pas le droit à l’erreur », répète Joe El Abd.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?