Voir l’avenir en Rose

  • Rose Bernadou vivra ce week-end sa cinquième sélection avec le XV de France Féminin. Photo Icon Sport
    Rose Bernadou vivra ce week-end sa cinquième sélection avec le XV de France Féminin. Photo Icon Sport
Publié le

Titulaire en puissance à seulement 21 ans, la jeune montpelliéraine possède un immense potentiel.

Le 27 mars dernier, Rose Bernadou a fêté ses 21 ans. Seulement, elle l’a fait dans un contexte un peu particulier : avec ses coéquipières du XV de France, au sein de la Maison du Handball à Créteil où les Bleues avaient passé la première semaine de rassemblement. Un anniversaire avec le XV de France, quoi de mieux pour cette jeune femme passionnée de rugby, qui a touché son premier ballon alors qu’elle avait tout juste 8 ans, avec son club formateur des Rives d’Orb, situé non loin de Béziers ? Elle y est restée jusqu’à l’âge de 15 ans, avant de rejoindre le mythique club de Béziers où elle joua en cadettes pendant trois saisons. Là, elle fut repérée par les entraîneurs de Montpellier, qui la recrutèrent en mai 2018. Une ascension rapide et régulière, que la droitière a prolongé au sein du MRC, l’un des meilleurs clubs français. Elle aurait dû faire ses débuts avec le XV de France Féminin en février 2020, mais une blessure retarda cette première distinction. Ce ne fut que partie remise, en octobre de la même année avec une première titularisation face à l’Écosse. Interrogée par nos confrères de Midi Libre, elle avait raconté cette première expérience : "J’étais un peu perdue et stressée, avec l’envie de bien faire. Sur les rares ballons à jouer, j’ai pu avancer, mettre de l’engagement et toute mon envie. Cela va bien plus vite au niveau international qu’en championnat, mais j’y étais bien préparée."

La Guerre des Roses

Depuis, Rose a encore progressé. Elle était de la double confrontation face à l’Angleterre, en novembre dernier. Elle connaît donc parfaitement les "Red Roses", et semble prête à en découdre. Titulaire la semaine dernière contre l’Irlande, sa tenue en mêlée fermée et sa puissance dans le jeu ont été précieuses. Ce week-end, Rose Bernadou aura encore fort à faire face à l’un de meilleurs packs du monde, qui excelle dans l’art des mauls. Un secteur qui fut particulièrement travaillé cette semaine, et dans lequel la Montpelliéraine sera forcément attendue.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Simon VALZER
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?