Au Racing, une hirondelle ne fait pas le printemps

  • Au Racing, une hirondelle ne fait pas le printemps
    Au Racing, une hirondelle ne fait pas le printemps Midi Olympique
Publié le

Quatrième défaite en cinq matchs pour les Franciliens. Qui peuvent tout de même espérer des jours meilleurs : leur prestation a été meilleure que ce que le score le laisse penser et Fickou est déjà bien intégré.

« Bizarrement, on ne fait pas un mauvais match. » À l’heure du bilan, Boris Palu se retrouvait quelque peu hagard face à ce drôle de paradoxe : le Racing 92 a effectivement livré une partie plutôt convaincante avec une domination globale en conquête (quatre ballons chipés en touche, deux pénalités obtenues en mêlée) et de multiples occasions (trente-deux défenseurs battus, treize...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?