Bayonne - Castres : un match, plusieurs enjeux

  • Les Castrais de Rory Kockott s'étaient imposés de dix points (41-31) au match aller.
    Les Castrais de Rory Kockott s'étaient imposés de dix points (41-31) au match aller. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

La rencontre entre Bayonne et Castres, initialement prévue samedi, a été décalée à ce jeudi car deux joueurs castrais ont été détectés positifs à la Covid-19.

La nouvelle est tombée mardi dernier par voie de communiqué : prévue samedi, la rencontre entre l’Aviron bayonnais et le Castres olympique se tiendra finalement jeudi 29 avril à 20 h 45. Les Castrais ont comptabilisé deux joueurs positifs à la Covid-19 sur sept jours glissants. Le premier joueur en question a été testé positif le 14 avril. Une nouvelle vague de tests réalisée le 19 avril a fait apparaître un nouveau cas. Suffisant pour contraindre la LNR à une reprogrammation de la rencontre. Les Castrais, qui avaient déjà payé un lourd tribut à la pandémie au cœur de l’hiver, disposent d’une grande partie de l’effectif « immuno-covid ». De fait, ces joueurs-là ont pu continuer à s’entraîner par petits groupes. Les non-immunisés, eux, ont tous été placés à l’isolement et ont pu reprendre l’entraînement ce samedi, après avoir passé de nouveaux tests, tous revenus négatifs.


Pas de quoi, a priori, freiner outre mesure la préparation des Castrais à ce match capital pour eux. Ce déplacement offre un double enjeu pour les Tarnais : il est à bien négocier pour valider définitivement le maintien en Top 14 (le CO dispose de 51 points et le maintien devrait se jouer autour de 56 points alors qu’il reste encore quatre matchs à jouer et vingt unités sur le tapis) mais surtout pour garder l’espoir d’accrocher une qualification pour la phase finale. Les hommes de Pierre-Henry Broncan ne pointent en effet qu’à deux points du sixième, Bordeaux-Bègles. Et s’il est vrai que, pandémie oblige, le classement est difficile à lire car toutes les équipes n’ont pas encore disputé le même nombre de matchs, les Castrais sont dans le match de cette qualification et ne doivent pas perdre de terrain, d’autant plus qu’ils auront les cartes en main pour leur avenir car ils affronteront trois concurrents directs : Bordeaux-Bègles à l’extérieur mais surtout Lyon et Toulon à domicile.


Bayonne : un calendrier dantesque


Quant aux Bayonnais, la victoire est impérative pour s’éloigner de la zone rouge. Si l’on sait depuis longtemps que l’avenir d’Agen se conjugue en Pro D2, Bayonne est à la lutte avec Pau, Montpellier et Brive pour éviter la treizième place, synonyme d’un périlleux barrage contre une équipe de Pro D2 pour le maintien en Top 14. Pour le moment, tous les voyants sont au vert pour les hommes de l’Aviron, qui disposent de trois points d’avance (39 contre 36) et un match en moins sur les actuels barragistes palois. Mais le calendrier bayonnais s’annonce dantesque : d’abord Castres puis Bordeaux-Bègles à domicile, avant deux déplacements à Toulouse et à Montpellier. Ce sera fou jusqu’au bout !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?