Stade français : respectez-les !

  • Face à Pau, les trois-quarts parisiens, à l’image de Kylan Hamdaoui, ont été incisifs.
    Face à Pau, les trois-quarts parisiens, à l’image de Kylan Hamdaoui, ont été incisifs. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Agacés par tout le fatras ayant entouré le départ de Gaël Fickou, les soldats roses ont livré face à Pau l’une de leurs meilleures performances, cette saison. Pourvu que ça dure…

Il existe désormais un mot tabou, du côté de la Porte d’Auteuil. Ce mot-là, c’est « Fickou ». Puisque les observateurs, dont nous faisons probablement partie, n’ont évoqué l’actualité récente du Stade français que par le prisme du trois-quarts centre des Bleus, les soldats roses l’ont eu mauvaise. Et si ceux-ci ont réalisé samedi après-midi leur meilleure performance depuis des lunes, c’est...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?