La Rochelle n’était pas vraiment pas à la fête

  • La Rochelle evoluait en groupe A2 déjà présidé par Vincent Merling et entraîné par Jean-Pierre Elissalde.
    La Rochelle evoluait en groupe A2 déjà présidé par Vincent Merling et entraîné par Jean-Pierre Elissalde. Archives Midi Olympique
Publié le

En 1996, le Stade rochelais était loin du sommet de la pyramide. Le club suait sang et eau pour rester en Groupe A2, porté par des valeurs ancestrales. Déjà avec vincent Merling à sa tête...

En 1996, le Stade rochelais était vraiment loin de penser aux compétitions européennes. Le Stade rochelais des années 90 avait encore cette double-face, club phare d’une assez grande ville, mais un club assez replié sur lui-même, sur son héritage, celui des protestants assiégés par Richelieu (c’est fou comme cette comparaison revient dans la bouche des Rochelais avec qui on discute). Les Jaune...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?