Clermont : la vie sans Camille

  • En l’absence de Camille Lopez et de Tim Nanai-Williams sur blessure, c’est Sébastien Bézy qui devrait être titularisé à l’ouverture contre Brive. Photo Vincent Duvivier
    En l’absence de Camille Lopez et de Tim Nanai-Williams sur blessure, c’est Sébastien Bézy qui devrait être titularisé à l’ouverture contre Brive. Photo Vincent Duvivier
Publié le

Clermont La blessure de Camille Lopez pousse le staff auvergnat à chercher de nouvelles solutions. Après NanaI-Williams, c’est Sébastien Bézy qui va s’y essayer.

Si Clermont n’a pas été épargné par les blessures en cascade cette saison, l’ASMCA avait néanmoins pu compter sur son maître à jouer Camille Lopez, devenu capitaine indiscutable tant il a su maintenir la barre malgré les tempêtes. Il a été contraint à son tour de rejoindre l’infirmerie pour soigner une épaule mise à rude épreuve face à Toulouse, en quart de finale de Coupe d’Europe. Clermont cherche donc la meilleure solution pour assurer l’intérim. Tim Nainai-Williams a été le premier à reprendre le flambeau, la semaine dernière à Lyon, comme il est de coutume depuis le départ précipité de Jack McIntyre. Mais d’autres solutions existent, comme le détaille l’actuel entraîneur et l’ancien ouvreur Xavier Sadourny : "Nous avons Tim Nanai-Williams qui est un joueur capable de jouer ouvreur, centre, ailier, arrière. C’est ce qu’on appelle un surdoué. Il a aussi acquis de l’expérience au poste d’ouvreur au niveau international puisqu’il a disputé la dernière Coupe du monde à ce poste avec les Samoa. Nous avons aussi Rory Jennings. Il est arrivé comme joker donc il a fallu qu’il trouve ses marques mais il est en train de monter en pression. Nous avons ensuite Sébastien Bézy mais aussi deux petits jeunes. Et enfin, nous n’oublions pas Morgan Parra. Mais pour l’instant, Tim s’en sort plutôt pas mal."

Néanmoins, l’international samoan devrait faire reposer une cheville douloureuse lors de la réception de Brive. Son retour à la compétition pourrait avoir lieu dès le week-end suivant, alors qu’il vit ses derniers moments sous le maillot clermontois. "Il a marqué le club car c’est un joueur talentueux, poursuit Sadourny. Il est doué, il comprend le jeu et il est donc capable de s’adapter à n’importe quel poste. On le ferait jouer à la mêlée, il s’en sortirait. Il est très technique et il a tout : pieds, mains et vision. Malheureusement, nous n’avions pas la possibilité de le garder à Clermont, sinon on l’aurait fait. C’est logique que plein de clubs soient attirés par ce joueur car il est exceptionnel. C’est un garçon discret. Ce n’est pas un grand communicant mais il est très professionnel et apprécié de ces partenaires. Il est un peu sur sa planète, sans être péjoratif (rires). Il est travailleur. On le voit souvent venir au club sur ses jours de repos. Malheureusement pour lui, c’est aussi le remplaçant idéal puisqu’il est capable de jouer tous les postes. En étant aussi polyvalent, c’est difficile d’être titulaire. C’est presque contre productif pour ces joueurs-là, mais pour un staff c’est une richesse incroyable." Il doit néanmoins trouver des automatismes avec ses partenaires à ce poste de chef d’orchestre. C’est pour cela que son retour est espéré dès le déplacement au Racing 92 pour trouver un peu de continuité : "Il a des caractéristiques complètement différentes de Camille, qui est certainement un des meilleurs animateurs au monde. Tim, il aime bien porter le ballon pour être dangereux dans sa zone. Il faut donc que l’équipe s’adapte à ces nouvelles caractéristiques."

Nanai-Williams : "terminer en beauté"

Un exercice qui n’est pas forcément évident tant Camille Lopez incarne le projet de jeu clermontois et le connaît jusqu’au bout des crampons. Sébastien Bézy devrait jouer le pompier de service pour le derby, comme il avait déjà été lors de la seconde période à Lyon, formant une charnière avec Morgan Parra qui avait été à son avantage. "Sébastien s’entraîne essentiellement à la mêlée, reconnaît Xavier Sadourny, Mais il avait un petit peu joué à l’ouverture lors du départ de McIntyre et lors d’un match amical entre nous, en début de saison. Comme Tim, il est très intelligent, très technique donc il a une certaine facilité à s’adapter à ce poste-là. Sébastien aime regarde ce qui se passe en face, ce qui est une qualité pour jouer au poste d’ouvreur. Il se trouve entre Camille et Tim, même si je dirais qu’il se rapproche un peu plus de Camille. C’est le juste milieu." Avec néanmoins beaucoup moins d’expérience, puisque l’ancien Toulousain ne vivra que sa troisième titularisation au poste d’ouvreur depuis le début de sa carrière professionnelle. Tim Nanai-Williams devrait donc conserver l’avantage dans les prochaines semaines, même s’il est bien conscient de sa mission : "L’objectif de ma fin de saison est d’aider mon équipe pour atteindre la finale et la remporter C’est la seule chose qui me préoccupe en ce moment. Je joue plus depuis que Camille est absent, mais je veux simplement faire de mon mieux pour l’équipe en attendant son retour. Lorsqu’il sera de nouveau opérationnel, je souhaite qu’il retrouve une équipe dans une position qui lui permette de vivre une belle fin de saison, pour terminer ensemble cette aventure en beauté."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Nicolas AUGOT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?