Azéma se dit « inquiet » sur son avenir

  • D’un côté l’histoire entre Clermont et Franck Azéma touche à sa fin d’un commun accord. De l’autre, les discussions entre l’ASM et le MHR ont tendance à se tendre ces dernières semaines. Photo Icon Sport
    D’un côté l’histoire entre Clermont et Franck Azéma touche à sa fin d’un commun accord. De l’autre, les discussions entre l’ASM et le MHR ont tendance à se tendre ces dernières semaines. Photo Icon Sport Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

S’il est toujours pressenti pour prendre les rênes du MHR, Franck Azéma n’est toujours assuré de rien. De plus, le trio Saint-André - Azam - Elissalde est en passe de réussir sa mission de relancer le club tant et si bien qu’un maintien des trois techniciens n’est plus à exclure.

Mi-février, Franck Azéma et son actuel employeur, l’ASMCA (pour deux saisons encore contractuellement), communiquaient sur une future séparation des deux parties. À l’amiable. « Nous avons pris en compte sa demande sous réserve que soient préservés au mieux les intérêts du club. » Il y a une dizaine de jours, le club auvergnat annonçait même que le Néo-Zélandais Jono Gibbes, sera son remplaçant...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Pierre-Laurent GOU
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?