Quelle dinguerie rochelaise

  • Une dinguerie rochelaise
    Une dinguerie rochelaise Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Le Stade Rochelais a signé l’exploit le plus retentissant de son histoire pour rejoindre le Stade Toulousain en finale de Champions Cup. La cerise sur le gâteau d’une journée his-to-rique !

Se qualifier pour une finale de Champions Cup sans jamais avoir remporté son championnat domestique ni même encore rejoint le Stade de France pour y apercevoir, ailleurs que devant la télé, le Brennus. La Rochelle en rêvait, elle l’a fait. Tout en s’offrant, au passage, le scalp d’un quadruple vainqueur de la compétition. Excusez du peu. De la pure folie douce, quand on y réfléchit. À l’image...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Romain Asselin
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?