Toulouse : des cadres préservés, Ramos de retour

  • Des cadres préservés, Ramos de retour
    Des cadres préservés, Ramos de retour Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

L’avance sur la troisième place en Top 14 va permettre de gérer l’effectif sur les deux semaines à venir, même s’il reste à flux tendu derrière.

Les semaines précédant une finale européenne sont toujours singulières. Contrairement au Top 14, elle n’arrive pas dans la foulée de la demie, contraignant le staff à jongler entre deux données : offrir du repos pour éviter les blessures, ou conserver du rythme. Le dilemme va se poser pour Ugo Mola sur les deux week-ends à venir.

« Cette finale va prendre de la place, sur les deux matchs qui arrivent et la suite, explique le manager. Jusqu’à preuve du contraire, nous ne sommes pas complètement qualifiés en championnat. On pense qu’on jouera des phases finales mais, pour réussir une saison, ça passe par une demi-finale directe. »

Le succès parisien au Racing 92 a peut-être fait ses affaires. Avec neuf points d’avance sur le troisième, Clermont, et quatre journées à disputer, Toulouse a presque assuré l’une des deux premières places, directement qualificatives. Et pourra préparer la finale à sa guise ou presque. Pour les deux prochains rendez-vous, à Toulon puis face à Bayonne, il y a donc fort à parier que les Rouge et Noir vont opérer un panachage dans leur effectif. Surtout, le dernier champion de France va pouvoir faire du « cas par cas ».

Récemment, Jerome Kaino et Pita Ahki ont été fortement préservés. Le premier en raison de son âge avancé qui nécessite de le ménager, le deuxième à cause d’une douleur récurrente au tendon d’Achille, d’autant que la blessure de Sofiane Guitoune laisse les solutions peu nombreuses au centre. Stratégie payante, tous deux ayant été colossaux sur les rencontres européennes.

« Dans la gestion de l’effectif, il y a de la matière devant, même si on perd deux joueurs, mais on sera plus à flux tendu derrière », a ajouté Mola. La rechute de Dorian Aldegheri aura notamment des conséquences. En son absence, Charlie Faumuina est carrément indispensable au poste de pilier droit sur les matchs capitaux, cela pourrait contraindre l’encadrement à ne prendre aucun risque avec lui en Top 14, où les jeunes David Ainu’u et Paulo Tafili auront du temps. En troisième ligne, la perte d’Alban Placines est certes malheureuse mais Rynhardt Elstadt et Selevasio Tolofua, remplaçant et hors du groupe samedi, ont été piqués au bon moment. Derrière, si le Puma Santiago Chocobares n’est pas qualifié pour la finale, Thomas Ramos et Arthur Bonneval vont postuler, L’espoir existe aussi pour Lucas Tauzin. Ce ne serait pas de trop...

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
boiboi31 Il y a 1 année Le 04/05/2021 à 19:43

Bonjour

A-t-on des nouvelles de l'éventuelle citation de Marchand?
Merci

Marco1407 Il y a 1 année Le 06/05/2021 à 16:53

Ca sent pas bon... il semblerait que plus d'une semaine de sanction et il rate la finale...