Lyon, test de caractère

  • Lyon, test de caractère
    Lyon, test de caractère Abaca / Icon Sport - Abaca / Icon Sport
Publié le

Contre une équipe qui ne lui réussit pas, le LOU doit gommer les scories dans son jeu pour espérer se dégager la route des phases finales.

Si Castres est l’équipe de l’année, avec 39 points inscrits en 2021 - une année débutée par une victoire à... Lyon - le Lou n’est pas en reste. Après un hiver pourri, il a retrouvé des couleurs au printemps. Sur les cinq dernières journées, il a pris 17 points, avec notamment trois victoires à domicile contre des candidats aux phases finales, voire aux titres, français et européens (Toulouse, Toulon, Clermont).

Mais voilà, ces statistiques ne veulent pas dire grand chose quand le Lou affronte Castres. Car les Castrais ont le chic pour faire déjouer les Lyonnais, qui restent sur cinq défaites de suite contre eux. Aucune fatalité dans ce constat. Mais sur la route des phases finales, le Lou va devoir trouver des solutions. Une défaite ne serait pas rédhibitoire, mais un succès dégagerait le chemin.

La liste des choses à faire pour y parvenir est à la fois évidente et complexe à mettre en œuvre.

« D’abord, nous devons nous appuyer sur notre défense, rappelle Dylan Cretin. Nous avons pris trop de points lors des derniers matchs (le Lou n’a plus encaissé moins de 20 points sur un match depuis sa défaite contre Pau, 18 à 17 le 30 janvier, N.D.L.R.). Quand nous sommes bien en place en défense, nous ne sommes jamais loin de la vérité.»

Le Lou va aussi devoir s’attacher à bien faire les choses simples. « Contre Castres, il est essentiel de bien effectuer tout le travail obscur, juge Pierre Mignoni. Nous devons être plus précis, présent dans l’intensité. Il n’y a aucune marge de manœuvre... Sinon, tu te mets sous pression. Il faudra aussi accepter de jouer sur un rythme basé sur le combat, sans subir. Et ne pas oublier que Castres est capable de jouer, de déployer un certain rugby. »

Plus de constance

Enfin, pour espérer l’emporter demain et prétendre rentrer dans le top 6 et y faire autre chose que de la figuration, le Lou gagnerait à être dans l’action plus que dans la réaction et à chercher plus de constance. Ces trous d’airs pendant les matchs lui ont jusqu’ici coûté cher.

« Nous n’avons pas la recette miracle, souffle le troisième ligne. Nous avons travaillé à haute intensité. Les coachs nous ont mis à mal à travers des situations inconfortables. Les leaders ont travaillé aussi pour permettre aux autres joueurs de rester concentrés sur leurs tâches. Nous faisons tout pour être constants. Mais le révélateur reste le terrain... »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Sébastien FIATTE
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?