Toulouse : la greffe des Pumas

  • Toulouse : la greffe des Pumas
    Toulouse : la greffe des Pumas Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Samedi, Santiago Chocobares et Juan Cruz Mallia vont fouler la pelouse de Mayol ensemble. Les deux « jokers » argentins auront un rôle à jouer en cette fin de saison.

Imaginez la bascule et le changement de décor : il y a un peu plus d’un mois, Santiago Chocabares (22 ans, 2 sélections) affrontait l’Olimpia Lions, l’équipe B du Paraguay, avec les Jaguares, dans le cadre de la Super Liga Americana, à Santiago ; ce samedi, le centre argentin, arrivé il y a deux semaines dans l’Hexagone, va disputer sa première rencontre de Top 14 à Mayol, sous les couleurs du Stade toulousain. « Je suis heureux d’avoir eu cette opportunité », pouvait se réjouir le Puma chez nos confrères de ESPN. Le joyau de Duendes, club ayant, entre autres, révélé Emiliano Boffelli, Jerónimo de la Fuente et Juan Imhoff, va pouvoir éprouver son talent au sein d’un championnat d’élite. Il aurait dû concourir au Super Rugby Aotearoa avec les Auckland Blues mais en a été empêché du fait de la fermeture des frontières néo-zélandaises. Une aubaine pour Ugo Mola, en quête d’un joker médical à Sofiane Guitoune. « C’est un garçon qui était ciblé depuis très longtemps par nos soins, dans un profil de centre polyvalent », décrit le manager stadiste.

Mallia, l’atout polyvalence

L’Argentin (1,88 m, 97 kg), très athlétique, percutant, est précédé d’une flatteuse réputation et son nom a logiquement animé le marché récemment. Le natif de Rufino s’était révélé avec les Jaguares lors du dernier Super Rugby - avec six prestations à son actif - et avait été un des héros du succès historique de sa sélection en Nouvelle-Zélande, le 14 novembre dernier, pour son baptême international (15-25). Sa première copie toulousaine méritera d’être scrutée avec attention, ce samedi. "Choco" pourrait être une des sensations des phases finales du Top 14 : sur le potentiel, il prétend à une place dans le XV de départ au cœur de la ligne de trois-quarts. Une certitude, avant tout : il regardera la finale de Coupe d’Europe depuis les tribunes, l’encadrement n’ayant pu l’ajouter sur les listes. Ce Puma en cache un autre. Son compatriote Juan Cruz Mallia (24 ans, 6 sélections), également aligné à Toulon, postule en revanche dans les deux compétitions. Derrière Chocobares dans la hiérarchie des trois-quarts en Argentine, Mallia possède le profil idoine du finisseur, de par sa polyvalence centre-ailier-arrière, précieuse en cas de "6-2" sur le banc. Entré en jeu face au Racing 92 puis contre l’UBB, il retrouve un partenaire et un concurrent de taille avec la venue de Santiago Chocobares. Deux renforts bienvenus pour le Stade dans sa double quête du printemps.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent BISSONNET
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?