Landreau : « Et là, Max nous dit : « si vous n'êtes pas champion de France, je vous vire tous » »

  • Landreau : « Et là, Jo Maso est descendu du bus faire la circulation sur l’autoroute au péril de sa vie »
    Landreau : « Et là, Jo Maso est descendu du bus faire la circulation sur l’autoroute au péril de sa vie » Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Une carrière d’entraîneur aussi riche que son parcours de joueur, une personnalité atypique qui ne fréquente plus le rugby professionnel mais l’observe attentivement, c’était le bon moment pour donner la parole à l’ancien talonneur international.

Vous avez entraîné le Stade français, Toulon ou encore Grenoble. Pourquoi avoir accepté il y a un an le club de Cognac-Saint-Jean-d’Angély, engagé en Nationale ? Lorsqu’on m’a sollicité pour rejoindre Cognac, j’étais encore Directeur Sportif du Stade français. Seulement, ma mission n’était pas franchement enthousiasmante. J’ai donc été à l’écoute du projet de construction d’un club qui voulait...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?